Archives mensuelles : février 2019

Comment bien choisir ma paire de bottes ?

Une paire de bottes est un indispensable lorsque vous souhaitez passer du temps dans la nature. Elles sont pratiques, imperméables, souples et adaptées à un grand nombre d’activités extérieures. Mais comment les choisir ? Comment savoir si elles sont adaptées à votre utilisation ? Blackfox vous livre des conseils pour chausser la paire la plus adaptée.

Choisir en fonction de votre utilisation et des activités pratiquées

Si vous jardinez assez fréquemment, il est conseillé de choisir des bottes en caoutchouc naturel. Fabriquée à partir du latex (matière naturelle issue de l’arbre à latex tel que l’Hévéa), la botte en caoutchouc procure souplesse et flexibilité. Elle vous permet de jardiner ou bien de vous balader tout en confort et de manière prolongée. Les bottes de jardin en PVC sont également adaptées aux utilisations intensives. Très résistantes à l’abrasion et aux déchirures, les bottes en pvc sont plus rigides que le caoutchouc naturel.
Si vous n’êtes pas un grand jardinier, et plutôt un adepte des balades dans la nature, les bottes en caoutchouc conviennent également très bien à ces types d’utilisations. Cependant, il existe aujourd’hui des alternatives :les bottes en TPE. Fabriquées à partir de matières plastique, les bottes de jardin en TPE (ou EVA) ont la particularité d’être très légères. Presque aussi souple que le caoutchouc naturel, le TPE (et EVA) est cependant adapté au jardinage peu régulier et aux balades occasionnelles.

Choisir en fonction du confort

Être à l’aise dans des chaussures, c’est important. Si vous avez prévu une après-midi de jardinage ou bien une longue balade en forêt, il est impératif d’y trouver votre compte. Trouver une botte confortable oblige à faire attention aux critères suivants :

  • Le poids : suivant les matières choisies, les bottes de pluie peuvent rapidement être lourdes… La semelle et la tige pèsent parfois un certain poids. Plus une botte est lourde, plus vous serez fatigué… Alors, lorsque vous avez prévu de marcher longtemps pour respirer l’air frais de la nature, privilégiez des matières légères, telles que le TPE.
  • La flexibilité : Terminé le cliché de la botte de pluie rigide et inconfortable… Optez pour une botte souple s’adaptant à tous les types d’activités et aux différentes positions de vos pieds… Optez pour le caoutchouc naturel si vous souhaitez une semelle relativement souple. Votre marche sera alors plus confortable et naturelle.
  • L’isolation : profiter de la nature tout au long de l’année signifie être bien chaussé pour affronter le froid, la pluie et les fortes chaleurs. Durant la saison estivale, les bottes non-doublées en caoutchouc, EVA ou bien en PVC, sont adaptées. Cependant, dès qu’il pleut, qu’il vente et qu’il fasse froid, vos pieds doivent être isolés. Nous vous conseillons donc de choisir des bottes de pluie doublée coton, polyester ou bien néoprène et fourrées, si possible.
  • Choisir selon le style de la botte

    Chausser des bottes de pluie, c’est aussi avoir du style ! Et oui, pourquoi ne pas allier l’utile à l’agréable ? Vous pouvez donc craquer sur une paire de bottes dans lesquelles vous vous sentez bien, et qui sont tendances.Excentrique,botanique, épurée, citadine, imitation cuir… Il en existe pour tous les goûts ! L’essentiel est que vous vous y sentiez bien, qu’elles vous ressemblent, et vous donnent envie d’aller dans la nature.


    Être bien chaussé pour profiter de la nature comme il se doit, c’est essentiel. Alors prenez le temps de choisir les bottes de pluie les plus adaptées à votre morphologie, vos loisirs et votre style.

Que faire au jardin d’ornement en février ?

Février s’est installé, le froid est encore présent, mais les jours rallongent petit à petit… Les végétaux sont toujours en repos, mais plus pour longtemps ! Vous pouvez désormais renfiler votre paire de gants, vos bottes , et vous pencher sur les nouvelles plantations à effectuer. Au potager, cela reste calme jusqu’à début mars, mais au jardin d’ornement cela s’active, et on adore ça ! Que faire ? Quelles sont les priorités ? Blackfox vous dit tout sur les travaux de février au jardin d’ornement.

Focus sur les bulbes

L’une des premières choses à faire est de vérifier l’état de vos bulbes, laissés tout l’hiver au frais. Malheureusement, ceux qui sont abîmés, tâchés de moisissures ou bien flétris doivent être jetés…
La deuxième étape est la division des plantes bulbeuses, telles que les perce-neiges, dont la touffe est trop dense et vieillissante. Cela consiste donc à déterrer la motte d’une plante afin de la diviser en plusieurs morceaux. L’objectif de cette manipulation est de rajeunir votre plante et d’en produire de nouvelles, en replantant les nouveaux bulbes.
La troisième étape consiste à planter les plantes bulbeuses. Attention : le temps doit le permettre ! Privilégiez fin février pour fleurir votre jardin cet été.

Focus sur les fleurs

Première étape : Commencez par nettoyer vos massifs floraux et leur apporter de l’engrais biologique complet ou bien du compost.
Deuxième étape : Prenez le temps de griffer le sol ce qui favorisera le développement des futurs semis et plantations. Les résidus de plantes secs peuvent être jetés au compost.
Troisième étape : Nettoyez vos caisses à semis, elles vont bientôt vous être d’une grande utilité ! La bonne nouvelle du jour : vous pouvez d’ores et déjà débuter la plantation des bisannuelles, telles que les primevères, les pensées, les roses trémières, ou les myosotis par exemple.

Focus sur les arbres et arbustes

C’est le dernier moment pour planter vos arbres et arbustes à racines nues !
Première étape : Entretenez vos plantes grimpantes. En effet, n’hésitez pas à installer des treillages, car les plantes grimpantes ont besoin d’un support pour évoluer… Leurs tiges ne sont pas assez rigides pour supporter leur poids. Si vous avez la chance d’avoir un rosier grimpant au jardin, il peut être bénéfique d’arquer les tiges, favorisant alors l’apparition de nouvelles pousses.
N’oublions pas de supprimer le gui, réel parasite pour vos arbres, et plus particulièrement les pommiers ou bien les peupliers. Nous ne vous souhaitons pas de voir apparaître du gui dans vos arbres, car il est synonyme de mauvaise santé… Le gui est un parasite qui épuise les arbres, alors dès son apparition, éliminez-le ! Il vous suffit de le couper au ras de la branche.
Deuxième étape : À vos marques, prêt, plantez ! Le mois de février est propice à la plantation des arbres et arbustes à racines nues.Découvrez comment les planter. Mais aussi, et surtout, plantons les grimpantes ! On compte parmi elles, le chèvrefeuille, la glycine, la clématite, la vigne vierge, ou bien les rosiers grimpants. L’installation d’un treillage préconisé précédemment prendra alors tout son sens. Enfin, parce que l’on adore diversifier notre jardin, n’hésitez pas à replanter les primevères ou azalées offertes à l’occasion des fêtes de Noël. Elles demandent seulement un coin ombragé de votre jardin et un sol drainé.
Troisième étape : Taillez les arbres de votre jardin pour les préparer au printemps. L’objectif est surtout de supprimer les branches mortes et malades… Les arbustes à floraison estivale, comme l’hortensia par exemple, doivent être sévèrement taillés. En ce qui concerne les arbustes à la floraison hivernale, taillez-les dès que leur floraison se termine, à la fin du mois de février pour les plus longs…

La pelouse

Première étape : Passons à la scarification de la pelouse ! La fin de l’hiver approche et l’odeur du printemps se fait sentir. Rien de plus agréable que de profiter d’une pelouse en bon état pour le retour des beaux jours, n’est-ce pas ? La scarification de votre pelouse aura pour effet d’aérer le sol, mais aussi de le libérer de la mousse et des débris végétaux qui se sont entremêlés, formant souvent une couche impénétrable à la surface du sol. Ainsi, le sol s’alimentera beaucoup plus facilement en eau, en air et en nutriments.

Deuxième étape : le terreautage de la pelouse. Cette manipulation consiste à apporter à la pelouse du terreau ou compost bien décomposé, en fine couche, étalé de manière homogène. Prévoyez environ 5 à 10 litres de terreau ou de compost par m2. La couche qui recouvre la pelouse ne doit pas être supérieure à 1cm, pour ne pas l’étouffer. Après cela, votre gazon retrouvera une belle couleur verte, signe de bonne santé !


La fin de l’hiver laisse apercevoir la belle saison, et le doux réveil des végétaux… Votre jardin a besoin de vous et de vos talents de jardinier ! Et entre nous, quel plaisir de pouvoir reprendre contact avec les espaces verts, n’est-ce pas ?

Quelles fleurs lui offrir à la Saint-Valentin ?

Le 14 février, mais aussi tout au long de l’année, offrir des fleurs est un geste plaisant, synonyme d’une attention toute particulière ! À l’occasion de la Saint Valentin, vous souhaitez offrir des fleurs à la personne que vous aimez ? Laissez-nous vous parler de leur signification…

L’éternelle rose

La rose est la fleur de l’amour par excellence. Synonyme de déclaration d’amour, elle est parfaite lorsque vous souhaitez dire à l’autre combien vous l’aimez. D’ailleurs, selon une étude menée en 2015 par FranceAgriMer, la rose est l’espèce référente à offrir à l’occasion de la Saint-Valentin. Sa part de marché était de 59% sur les achats de fleurs. Selon leur couleur, les roses ne délivrent pas tout à fait le même message. Découvrons la signification des deux couleurs les plus populaires :

  • Une rose rouge évoque l’amour passionnel, fort, intense ainsi que le désir. Ce sont les fleurs parfaites pour témoigner de votre puissant amour envers une personne.
  • Une rose de couleur rose est subtile et délicate. La rose rose évoque un amour sincère et passionné. En valorisant la beauté, cette rose invite à la tendresse et à la séduction ! C’est une fleur classique à l’occasion de la Saint Valentin.
  • Si la personne à qui vous offrez des roses ne possède pas de vase, évitez les roses à grandes tiges, qui peuvent très rapidement devenir encombrantes.

    Bouquet de roses rouges pour la Saint-Valentin

    La belle tulipe

    Sortons des sentiers battus, et découvrons une fleur différente, tout aussi subtile, la tulipe. Cette fleur évoque avant tout une promesse faite à l’autre. Elle promet de grands moments d’émotions ! Le bouquet de tulipes rouges est considéré comme idéal pour faire une déclaration d’amour, et plus particulièrement à l’occasion de la Saint-Valentin. À l’inverse, la tulipe jaune évoque un amour à sens unique…Offrir un bouquet de tulipes jaunes suppose que l’autre ne partage pas les mêmes sentiments que vous. Quant à la tulipe blanche, elle signifie le fait de se faire pardonner quelque chose.

    Bouquet de tulipes rouges pour la Saint-Valentin

    La discrète violette

    La violette est synonyme de discrétion et d’amour caché ! Pour la petite histoire, durant l’Antiquité, on recouvrait le lit des jeunes mariés avec des violettes. Alors pourquoi ne pas innover, en offrant un bouquet de violettes ? N’hésitez pas à les offrir à l’occasion d’un premier rendez-vous par exemple. La personne aimée ne pourra qu’apprécier le doux parfum de la violette.

    Bouquet de violettes pour la Saint-Valentin

    Les parfaites fleurs de Camélia

    Les Camélias témoignent de votre admiration envers l’autre, et un romantisme à l’état pur. Par ailleurs, nous pouvons faire référence au roman de Dumas Fils « La Dame aux Camélias », écrit en l’honneur de la femme qu’il aimait. Comme pour la tulipe ou bien la rose, les fleurs de Camélia rouges sont synonymes de passion ardente, d’amour véritable. Les fleurs de Camélia roses possèdent une signification plus douce, qui transmettent l’idée suivante : « Je suis fière de t’aimer. ». Si vous possédez un Camélia au jardin, n’hésitez pas à cueillir ses fleurs, il peut avoir débuté sa floraison.

    Camélia pour la Saint-Valentin

    L’orchidée, d’une beauté inégalable

    Offrir une plante, c’est aussi bien que d’offrir des fleurs, et ça se conserve bien plus longtemps ! L’orchidée est une plante qui évoque la perfection incarnée. Poétique, originale et contemporaine, l’orchidée invite au plaisir. Elle symbolise aussi la fécondité, ce qui peut traduire votre envie de fonder une famille.

    Orchidée pour la Saint-Valentin

    Vous l’aurez compris, pour faire le bon choix, il est essentiel de vous laisser guider par vos émotions… C’est une affaire de goût et de sentiment ! Cependant, selon le langage des fleurs, certaines espèces ne sont pas compatibles avec la Saint-Valentin… Évitez donc les renoncules, synonymes de reproches, les narcisses, synonymes de nombrilisme, les œillets exprimant le dédain, ou bien les roses noires qui symbolisent la rupture…

De la neige au jardin, que doit-on faire ?

Nous sommes en plein cœur de l’hiver, et la neige fait son apparition dans de nombreuses régions… Les flocons tombent au jardin, le recouvrant alors d’un manteau blanc qui redessine le paysage! Mais quels sont les effets de la neige au jardin ? Faut-il s’inquiéter ? Découvrons ensemble les avantages et inconvénients de la neige au jardin.

La neige, protectrice des végétaux

Vous avez sûrement déjà entendu le célèbre adage populaire « Neige de février vaut fumier »… Il est signe des bienfaits de la neige sur les plantes de votre jardin ! En effet, une couche de neige poudreuse au jardin est une excellente protection contre le froid pour vos végétaux. La neige est un très bon isolant, qui protège le sol du froid intense. Alors, la température est plus élevée sous la neige que dans l’air, ce qui sauve un grand nombre de plantes du froid ! Elle présente aussi un avantage lorsqu’elle fond, à la remontée des températures. Cette neige humidifie alors le sol en profondeur et par la même occasion les plantes, souvent déshydratées à cause du gel.
Le saviez-vous ? Lorsque les flocons de neige tombent, ils déposent de l’azote atmosphérique, dont ils se sont chargés lors de leur formation dans les nuages. C’est au moment de la fonte des neiges que l’azote se libère dans la terre, et l’enrichit.

La neige, lourd manteau pour les arbres et plantes du jardin

L’un des inconvénients majeurs de la neige est son poids. Lorsqu’elle s’accumule sur une branche d’arbre et se charge d’eau, la neige s’alourdit et risque de briser les branches en deux. Ce sont plus particulièrement les conifères et arbustes persistants, tel que le camélia, qui risque de casser sous le poids de la neige. La solution ? Les secouer lorsqu’ils sont pleins de neige.
Si vous anticiper les chutes de neige, n’hésitez pas à raccourcir les branches de votre arbuste afin qu’ils soient plus résistants. De plus, songez à recouvrir vos plantes et arbustes les plus fragiles d’un voile d’hivernage, perméable à l’eau, l’air et la lumière. Cela permet donc de conserver la bonne santé des végétaux, tout en les réchauffant de 3 à 4 degrés.


Les gestes indispensables lorsque la neige s’est installée au jardin :

  • • Évitez de marcher sur la pelouse lorsqu’il a neigé, ce qui risquerait d’asphyxier ses racines et de tasser le sol…
  • • Ne pas tasser la neige située sur les végétaux, car cela risquerait de les étouffer et les faire pourrir
  • • Les plantes vivaces et les bulbes printaniers ne craignent pas la neige, laissez-les donc évoluer naturellement, en compagnie de leur manteau de neige
  • • Les persistants à larges feuilles, comme le laurier par exemple, doivent être libérés de leur couche de neige, pour éviter toutes brûlures possibles
  • • Rentrez les plantes les plus fragiles à l’intérieur. Par exemple, les méditerranéennes ne supportent pas le gel.
  • • Comme expliqué précédemment, secouez les branches de conifères et arbustes persistants afin de limiter les risques de casse.
  • Si la neige a endommagé mes plantes, que faire ? Et bien attendons patiemment l’arrivée du printemps…. La belle saison redonnera de la vitalité aux plantes, et leur permettra de repartir de plus belle !
    Ce sont plus particulièrement les persistants qui sont touchées et endommagées par la neige. Cela fait alors apparaître des brûlures. Pour éviter cela, il vous suffit de placer un voile d’hivernage sur les plus frileuses, comme expliqué précédemment...

    Protégeons la petite faune du jardin

    Même si de nombreux animaux savent s’adapter à leur environnement et à l’arrivée du froid, les petites bêtes du jardin ont souvent besoin d’un coup de pouce pour passer un hiver serein.
    Les vers de terre : Pour aider les verres de terre à s’alimenter en matières organiques, étalez sur vos plates-bandes du compost ou bien des débris de végétaux. En plus de ralentir la gelée de votre sol, il aidera à nourrir les petits vers de terre.
    Les hérissons : Les hérissons hibernent tout l’hiver sous un tas de branchages, de feuilles et de mousse. Pour lui venir en aide, installez-lui un nid rempli de feuilles mortes, et laissez- le dormir paisiblement ! Il ne doit surtout pas être réveillé.
    Les grenouilles : Ces petites bêtes se protègent du froid dans la vase. Elles y passent l’hiver, jusqu’au retour des beaux jours. Si vous disposez d’un point d’eau au jardin, laissez de la vase sur les bords, afin de faciliter l’endormissement et la survie des grenouilles.


    L’hiver est une période de repos végétatif… C’est le moment d’observer la nature endormie et paisible. À l’occasion, la neige nous offre toujours un magnifique spectacle ! Très souvent bénéfique pour vos végétaux, elle favorise le développement du jardin… Toutefois, la neige peut brûler les plantes les plus fragiles, plus particulièrement les persistants. Comme expliqué précédemment, attendez le retour des beaux jours si vous n’avez pas pu anticiper…