Archives mensuelles : mars 2019

Comment planter et entretenir de la vigne au jardin ?

Une envie de renouveau au jardin ? Planter un plant de vigne vous a toujours donné envie ? On rêve tous de récolter de belles grappes de raisins bien mûres au jardin… Ce plaisir naturel n’est pas si compliqué à obtenir ! Découvrons ensemble les variétés existantes et les bons gestes à prodiguer pour en profiter une fois la saison venue.

Quelle variété de vigne planter ?

La vigne est une plante qui s’adapte à tous les types de sols et à toutes les régions, par temps tempéré. La plupart des différents cépages se plaisent donc partout… Cependant, un élément est indispensable au bon développement de la vigne : le soleil ! Conservez-lui une place au chaud, ensoleillée… Une exposition plein sud, ou sud-est seront parfaites. Si vos hivers sont rudes, tenez compte du climat plus difficile et optez pour un cépage qui produit ses fruits de manière précoce. Cette variété de vigne ne nécessite pas d’un hiver trop long pour produire des raisins. On privilégiera un plant de vigne « Dattier de Beyrouth » ou bien « Muscat d’Alexandrie » si vous vivez dans le midi, là où les hivers sont doux et les étés sont longs et chaud ! Si vous habitez ailleurs en France, vous pouvez planter un plan de vigne « Perdin » qui s’acclimate parfaitement au temps de montagne, ou bien un plant de vigne « Perlette »…Ses raisins sont parfaits pour être séchés.
Le saviez-vous ? La vigne est auto fertile, ce qui signifie qu’elle est capable de s’autoféconder à l’aide du pollen et de ses propres fleurs. En conséquence, vous pouvez planter un seul plan de vigne au jardin pour voir apparaître des raisins en période estivale…

Quand et comment planter la vigne ?

On plante la vigne lorsqu’elle est en repos végétatif, c’est-à-dire à la fin de l’automne ou bien au début du printemps ! Prenez le soin d’éviter les périodes de gel pour qu’elles ne soient pas affaiblies…
Découvrons ensemble les différentes étapes de plantation de la vigne au jardin :

  • - Choisissez un emplacement ensoleillé pour le bien-être de votre plan de vigne. Nettoyez-le en supprimant les mauvaises herbes.
  • - Creusez un trou d’une trentaine de centimètres afin d’accueillir la motte ou les racines du pied de vigne correctement.
  • - Recouvrez le plan de vigne avec la terre extraite, auquel vous mélangez du compost.
  • - Placez un tuteur sur lequel vous y attacherez votre vigne, sans trop la serrer !

  • Vous souhaitez planter la vigne en pot ? C’est possible, mais cela vous demandera un peu plus de travail et d’attention. Il vous faudra un pot suffisamment grand pour accueillir au moins 10 cm de terre sous les racines afin qu’elles s’enfoncent dans le substrat, et 10 cm de terre au-dessus. Suivez les mêmes étapes de plantation, mais arrosez la plus régulièrement. De plus, tous les ans, n’hésitez pas à renouveler un tiers de la terre du pot.

    Les gestes d’entretien de la vigne

    Taillez la vigne pour la conserver
    On considère la taille de la vigne comme une étape cruciale pour le développement de magnifiques grappes de raisins. Il est bon d’opérer deux tailles : l’une à la fin de l’hiver (février/mars) et une autre en été, lorsque les raisins poussent. Cette dernière est appelée « taille de fructification ». La taille que vous apporterez à votre vigne à la fin de l’hiver consiste à préparer la plante à la floraison. Vous éliminez donc le bois mort et les tiges qui poussent à la base du vieux bois. Regardez de plus près les tiges qui ont poussé durant l’année passée : - Prenez le soin de couper les tiges en leur laissant au moins 3 bourgeons par tige. Ces tiges sont particulièrement fertiles et donneront le raisin tant attendu ! - Attention : ne coupez pas toute la tige, car vous vous priverez alors de belles grappes de raisins… Au mois de mai et juin, coupez à l’aide d’un sécateur les pousses trop nombreuses, faisant plus de 15cm de long. En juin, avec l’arrivée de l’été, éclaircissez les grains au centre des grappes. Au cours de la floraison, en été, arrosez deux à trois fois par semaine le(s) plan(s) de vigne(s).


    Sur un petit lopin de terre, dans un beau pot décoré ou bien dans un champ… La vigne s’adapte à votre terre et vous promet des instants gustatifs très agréables !

Quelles paires chausser pour profiter du printemps ?

Le printemps est enfin de retour et on ne sait pas vous, mais nous ça nous met en joie ! Qui dit printemps, dit retour au jardin… Et l’odeur des fleurs vous appellent pour profiter de la nature comme il se doit. Mais quelles paires chausser pour sauter les deux pieds dans la nature, tout en étant à l’aise et tendance ? Blackfox a donc réalisé une sélection des incontournables du printemps !

Pour une balade au vert, même sous la pluie

Les giboulées de mars et le temps capricieux du mois d’avril sont bien connus… Mais cela ne nous empêche pas de profiter de la nature ! Que ce soit votre carré de jardin ou un chemin de traverse, chaque coin de nature devient un terrain de jeu et de découverte, pour les petits comme les grands… La nouvelle gamme Happy est adaptée à toute la famille. Légères et souples, les bottes Happy sont recyclables, sans phtalate et sans chlore. Doublée polyester, cette botte de jardin pour enfants, femmes et hommes est en caoutchouc synthétique. Bottes happy enfants

Les bottes Happy enfants existent en rose ou bleu et comportent un patch relief rigolo de renard ou de chouette. Elles sont disponibles du 23/24 au 33/34. Ce modèle adulte existe en rose et bleu marine du 35/36 au 41/42 et en taupe jusqu’au 46.

Bottes happy adultes

Pour jardiner bien outillé

Tendance et totalement imperméable, la demi-botte Chestermen pour homme est en PVC brossé, pour un aspect cuir bluffant ! Pour les entretenir, il vous suffit de les nettoyer à l’eau savonneuse. D’ailleurs, les bottes de jardin en PVC sont également adaptées aux utilisations intensives. Très résistantes à l’abrasion et aux déchirures, les bottes en PVC sont bien plus rigides que celles en caoutchouc naturel. La bride en cuir à l'arrière de la demi-botte Chestermen apporte une touche d'élégance et de sobriété... Doublée coton, elle dispose d'une semelle extérieure crantée pour une meilleure adhérence. Elle est disponible du 41 au 46.

Bottes Chestermen

Pour arborer un style « nature chic » au jardin comme à la ville

Passer du temps au jardin… Arroser, désherber, planter, sentir, cueillir… Afin de trouver calme et sérénité… Rien de mieux pour se ressourcer… Le modèle Chester aux pieds, en avant toute pour une session jardinage !
Mais, se chausser pour aller au jardin ou dans la nature ne vous empêche pas d’avoir un style qui vous ressemble ! Nature et chic, les bottillons et demi-bottes Chester sont composées de PVC brossé à l’aspect daim. Son petit plus ? Sa bride en cuir élégante. En bottines ou bien demi-bottes, les Chester sont faciles à enfiler ainsi qu’à déchausser.

Bottillons et bottines Chester femmes

Pour les petits allers et retours du jardin

Avez-vous déjà rêvé de profiter de votre extérieur tout en confort et en légèreté ? Et avec les sabots Mellow c’est possible ! Ce nouveau sabot de la collection printemps-été 2019 associe style et confort. Composé en EVA, ce modèle de sabot avec un petit rebord au talon permet d’effectuer des allers et retours au jardin en étant parfaitement confortable. Sa semelle à mémoire de forme y est pour beaucoup ! Elle épouse parfaitement les formes de vos pieds privilégiant votre confort.
Entre couleur chatoyante et bien-être, ce sabot jardin pour femme, en rose et violet, et pour homme, en kaki, promet de doux instants au jardin ! Disponible du 37 au 42 en rose et fushia, et du 37 au 47 en kaki.

Sabots Mellow

Bien s’équiper pour profiter de la nature et jardiner en toute sérénité, c’est important ! Cette sélection Blackfox vous donnera l’occasion d’explorer les territoires inconnus et de partager des plaisirs simples en famille… Si vous souhaitez essayer un produit de cette sélection des incontournables du printemps, cliquez ici pour trouver le revendeur Blackfox le plus proche de chez vous.

Mon geste éco-responsable du mois : j’apporte un engrais de fond au potager

Le mois de mars est le grand départ au jardin ! En effet, malgré les dernières gelées et les giboulées, votre jardin reprend vie grâce au doux retour du printemps. Certaines fleurs éclosent, les arbres bourgeonnent…C’est donc le début d’une grande saison de jardinage ! Taille des arbustes, taille des rosiers, bêchage et nettoyage des massifs, rénovation de votre pelouse, plantation de certains arbustes en conteneur… Bref, il y a de quoi s'occuper ! Et au potager, ça s’active aussi ! Alors, découvrons ensemble les débuts des semis au potager et comment nourrir votre sol avec un apport d’amendement organique.

Le mois de mars au potager

Le mois de mars est synonyme de la grande reprise du potager. On retrousse nos manches, on enfile nos bottes de jardin, nos gants de plantation et à nous le début des semis ! Qu’ils soient en intérieur sous des lumières chauffantes (aubergine, melon, piment, poivron…) ou bien sans chauffage (aneth, artichaut, basilic, choux de bruxelles, concombre…), mais aussi en pleine terre protégés par une serre (betterave, épinard, ciboulette, persil, cerfeuil, carotte…), les premiers semis vont vous occuper ! Voici à disposition un calendrier des semis, en fonction de leurs besoins et de la période de l’année. Cliquez et découvrez!
Cependant, avant de planter vos semis en terre lorsque le soleil sera de retour, il est essentiel d’enrichir votre terre !

Opter pour l’amendement organique

Mais qu’est-ce que l’amendement organique ? En réalité, c’est un produit issu du compostage des déchets organiques (déchets alimentaires, déchets verts, etc). Ce résidu est riche en humus, ce qui favorise et améliore les propriétés de votre sol. L’amendement organique va donc stabiliser et aérer votre sol. De plus, il va fertiliser et enrichir le sol en oligo-éléments. Cette substance naturelle renforcera donc la résistance des plantes. Bon, vous l’aurez compris, ce n’est que du positif pour votre sol, et surtout celui du potager ! On considère le fumier, le compost ou bien les terreaux biologiques comme des amendements organiques qui apporteront un traitement de fond à votre sol, sur une durée d’environ 100 jours.

Les amendements possibles

  • Le terreau de feuilles : constitué de feuilles tombées au sol, cette substance doit pourrir dans un récipient sur une durée de 2 ans minimum.
  • Le compost de jardin : vous pouvez y ajouter pratiquement tous les déchets organiques possibles : épluchures de fruits et légumes, déchets de jardin, reste de repas (sauf déchet animal), marc de café et autres déchets organiques…
  • Le lombricompost : cette substance au nom qui interpelle est à faire soi-même ! En effet, mettez-y toutes les épluchures de fruits et légumes, les coquilles d’œufs, le marc de café et des lombrics. Oui oui, des lombrics, vous ne rêvez pas ! Ils vont alors décomposer la matière organique. N’hésitez pas à mélanger le lombricompost avec du compost de jardin.
  • Le fumier biologique d’animaux : cette substance est issue des excréments des animaux de la ferme. On considère plus précisément l’urine comme une source nutritive, chargée en azote et en potassium. Attention ! Le fumier est très fertile, prenez donc le soin de l’utiliser en petite quantité… Privilégiez le fumier issu de l’agriculture biologique afin de respecter la terre et les nappes phréatiques.

  • Un sol riche et vivant c’est l’assurance de voir naître des légumes délicieux tout au long de la période estivale. Penser à l’amendement c’est penser à la structure de votre sol, à sa qualité, pour la préserver sur le long terme… Un geste que votre jardin vous rendra en laissant la place à de magnifiques végétaux…

Zoom sur les rosiers, arbustes du printemps

Symbole de l’amour, du romantisme, de la beauté… La rose est une fleur issue du rosier. Cette plante rustique survie à l’hiver si son pied est correctement protégé, et c’est seulement au printemps qu’elle se réveille doucement pour laisser sortir ses douces fleurs… La période actuelle est donc propice à découvrir le rosier, son histoire et son entretien.

Qui est vraiment la rose ?

La rose est une fleur issue du rosier. Son nom latin est « Rosa », de la famille des Rosacées. Originaire d’Asie, le rosier est un arbuste qui a besoin de soleil pour se développer, ce qui explique qu’il fleurisse au printemps et en été. Rouge, rose, blanche, jaune… la rose éclot sous différentes couleurs et sous différentes formes selon les variétés. Elle dégage une odeur douce et voluptueuse, réutilisée dans le domaine culinaire ou en parfumerie par exemple. Aujourd’hui, c’est l’une des fleurs les plus cultivées et vendues au monde, rien que ça !
De nombreuses légendes construisent l’histoire de la rose… De l’Egypte, à l’Italie, en passant par le moyen Orient, la Grèce, ou bien la France… La rose a toujours été appréciée. La mythologie Romaine associe la rose rouge à la déesse de l’amour : Vénus. L’histoire raconte qu’au cours d’une partie de chasse, Adonis, amant de Vénus, se blesse mortellement. C’est en essayant de lui porter secours que Vénus se fera piquer par les épines d’un rosier. C’est le sang de Vénus coulant sur les roses qui fait alors naître la rose rouge…

Comment planter un rosier ?

Idéalement, la plantation d’un rosier (à racines nues) se fait en automne afin de favoriser l’enracinement. Elle peut aussi se faire au printemps, mais la plante doit impérativement se trouver en pot ou en conteneur. Il est indispensable de lui trouver une place privilégiée au soleil ! De plus, préférez une terre drainée, riche et légère.

  • Première étape : Prenez le soin de creuser un trou d’environ 50 cm de large et 40 cm de profondeur, cela a une incidence sur le développement des racines. N’hésitez pas à y déposer du compost et/ou du fumier pour faciliter l’enracinement.

  • Deuxième étape : Avec vos doigts, séparez les racines du rosier les unes des autres. Puis, trempez la motte dans de l’eau afin de ré-humidifier les racines.

  • Troisième étape : Placez la motte au fond du trou en étalant les racines.

  • Quatrième étape : Recouvrez le rosier d’un mélange de terre et de compost. Arrosez de manière abondante et tassez la terre. Le tour est joué !
  • Les étapes de plantations correspondent au rosier en conteneur. Si vous optez pour un rosier à racines nues, suivez les mêmes étapes, mais :

  • •Ne trempez pas la motte dans l’eau
  • •Coupez les racines du rosier dans l’objectif de laisser au moins 20 cm de longueur
  • •Enduisez les racines de pralin. Découvrez ici comment le fabriquer.
  • Comment prendre soin de ses rosiers ?

      Les rosiers ont besoin d’engrais pour se développer correctement et gagner en robustesse. Au printemps et à l’été, n’hésitez donc pas à les bichonner ! Nous privilégions les engrais naturels, tels que le marc de café ou bien le fumier de cheval.
      Soignez aussi l’arrosage de votre rosier, au printemps et à l’été. En règle générale, les rosiers se contentent de la pluie et la rosée du matin lorsqu’il ne fait pas chaud. Cependant, en période de forte chaleur, il est nécessaire de les arroser copieusement, au niveau des racines, tôt le matin ou bien tard le soir. Cela évitera que l’eau s’évapore ou brûle les feuilles mouillées, à cause de la réverbération. En conséquence, le rosier ne doit pas beaucoup être arrosé, hormis en période de forte chaleur, afin de l’habituer à puiser l’eau dans le sol.
      Enfin, n’oubliez pas de tailler votre rosier adoré… Pour ne pas vous blessez avec les épines, munissez-vous d’une paire de gants adapté à la taille des abustres épineux. Cela permet alors d’éviter un dégarnissement de la base de la plante. Débutez la taille fin février-début mars, lorsque les gelées sont passées. Supprimez 2/3 à ¾ de la longueur des branches. Cependant, laissez au moins 2 bourgeons sur les rameaux faibles et 5 bourgeons sur les plus vigoureux du rosier. rajouter à un moment dans le texte de se munir de gant adapté à la taille Après la première floraison, n’hésitez pas à retailler les rosiers à 1/3 de leur hauteur pour favoriser l’apparition d’autres roses.
      Voici un exemple sur le schéma ci-contre :

      Taille des rosiers

      Le rosier n’a désormais plus de secret pour vous… Laissez-vous tenter par cet arbuste aux fleurs emblématiques, belles à regarder, agréables à sentir et douces à offrir…