Archives mensuelles : juin 2019

Installer un éclairage d’ambiance au jardin

L’été s’est installé timidement... Mais il est bien là ! Les soirées prolongées à l’extérieur peuvent enfin reprendre ! Blackfox vous livre donc quelques conseils pour bien éclairer votre jardin de nuit, et instaurer une ambiance cocooning…

Nos conseils pour éclairer votre jardin avec style

Décorer son jardin, c’est aussi et surtout savoir l’éclairer, pour lui donner une ambiance, une tonalité, un esprit lorsque le jour se sera couché ! Il est donc intéressant de procéder à l’installation de quelques points lumineux, pour redécouvrir votre petit coin de verdure sous un autre angle…

Conseil n°1 : Donnez un autre visage à votre jardin la nuit. En effet, lorsque la nuit tombe, les recoins de votre jardin ne sont plus visibles… C’est à vous de lui donner un nouveau visage, à l’aide de différentes touches de lumière, afin de le transformer en espace à vivre décoratif et agréable.

Conseil n°2 : Identifiez les atouts de votre jardin et l’usage que vous en ferez de nuit ! Prenez en compte sa configuration, pour éclairer des endroits stratégiques… Si vous avez l’habitude d’y dîner, privilégiez l’éclairage d’un espace terrasse. Pour ceux qui aiment s’y détendre et se reposer, éclairez un petit coin de verdure où vous pourrez y lire un livre par exemple.

Conseil n°3 : Optez pour un style harmonieux au jardin ! Votre jardin dégage inévitablement une ambiance… Zen, moderne, cocooning, champêtre, urbaine… Par conséquent, optez pour des luminaires au style similaire. Les éclairages aux formes multiples en plastique (polypropylène) donnent un côté tendance et design. A l’inverse, les luminaires en fer forgé ou métal ont un côté ancien, qui renforce le côté vintage, brocante, récup’…

Conseil n°4 : Privilégiez l’éclairage accentué de certains végétaux. Quoi de plus agréable que l’apparition des courbes de vos plus beaux végétaux à la tombée de la nuit ? Focalisez la lumière sur vos végétaux préférés et ils vous offriront de belles perspectives visuelles.

Conseil n°5 : Utilisez l’éclairage indirect pour plus de style ! Avec ce type d’éclairage, la lumière diffusée n’est pas directement diffusée sur un élément, mais au contraire se réfléchit sur une surface, tel qu’un mur par exemple. Il ne vous éblouira pas et créera de réelles ambiances lumineuses…

Et pourquoi ne pas opter pour l’énergie solaire ?

On le sait, la consommation électrique dépensée par les lumières du jardin est souvent très importante… Cependant, il existe aujourd’hui des solutions moins voraces en énergie !

Par exemple, les balises solaires sont une première alternative et créeront une lumière suffisante pour votre jardin. Pas besoin de pile, ni de consommation d’électricité… Les balises se rechargent directement au contact du soleil, tout au long de la journée.

L’éclairage à la bougie est aussi une solution responsable, qui vous évite de faire appel à l’électricité… Il apporte une note chaleureuse à vos petits coins de nature. Il vous suffit simplement de disposer des photophores là où vous le souhaitez… Cette option donne du charme et un cachet à votre jardin.

Quelques idées de luminaires à installer au jardin…

1)  Choisissez un spot à piquer dans la terre, au cœur de chaque buisson : il diffusera de la lumière douce, filtrée par les feuillages et révèlera alors les douces formes des feuilles et branches de vos arbustes.

2)  Installez des spots en bas des arbres, leur taille sera sublimée par la lumière.

3)  Si vous possédez des « œuvres d’art » au jardin, telles que des sculptures par exemple, plantez un spot en bas de celles-ci pour les mettre en valeur une fois la nuit tombée.

4)  Accrochez des lampes (lampions par exemple) à certaines branches de vos arbres, pour réaliser un véritable éclairage d’ambiance, original et innovant !

Une fois la nuit tombée, vous pourrez profiter de votre jardin grâce à l’installation d’un éclairage d’ambiance selon vos goûts et vos envies…

Quel équipement pour bricoler au jardin cet été ?

Le retour de l’été vous donne l’occasion de pratiquer vos travaux de bricolage ? Rénover la maison, aménager l’extérieur pour gagner en confort, rafraîchir le jardin… Tous ces petits travaux permettent de donner du renouveau à votre environnement quotidien… Pour les effectuer avec sérénité et plaisir, un(e) bon(ne) bricoleur(euse) doit se munir d’un équipement adapté ! Blackfox vous propose donc une sélection de produits.

Bricoler en étant bien chaussé

Malgré l’arrivée de l’été, le temps se fait assez capricieux et l’on rencontre quelques jours de pluie… Ainsi, les averses sont assez fréquentes partout en France. Nous avons donc sélectionné pour vous une paire de chaussures adaptée à vos travaux de bricolage malgré les intempéries…

Connaissez-vous nos chaussures Néo Sans Gène ? Elles sont comparables à des chaussons d’extérieur… Composées de caoutchouc naturel, les chaussures Néo Sans Gène sont souples, ultraconfortables et résistantes. Tout ce qu’il y a de plus agréable lorsque l’on bricole.

De plus, elles sont aussi faciles à chausser qu’à déchausser et épousent parfaitement la forme de vos pieds ainsi que de vos mouvements. Equipées d’une semelle antidérapantes, elles vous permettront de ne pas glisser en cas d’averses… Ce sont des chaussures mixtes, disponibles du 36 au 46, en marine, kaki et vert.

Chaussures Néo Sans gène

Bricoler « à la cool »

Repeindre le portail de la maison, dégriser les meubles de jardin, réparer le vélo, arroser le jardin… Toutes ces petites activités sont agréables à pratiquer en période estivale ! De plus, vous pouvez les pratiquer avec des chaussures plus décontractées… Les sabots sont idéals puisqu’ils vous maintiennent le pied, vous protège les orteils, et sont faciles à enfiler !

C’est pourquoi nos sabots Oregon sont idéals pour les petits travaux de bricolage. Légers et souples, ils sont confortables et résistants… Leur semelle en EVA permet un bon amortissement des chocs. Ce sont des sabots mixtes, disponibles du 37 au 47, en kaki, fushia ou bien taupe…

Sabots Oregon

Enfiler des gants adaptés pour bricoler

Le bricolage estival, qu’il soit fait de manière occasionnelle ou non, nécessite très souvent une protection pour les mains… si vous envisagez de manipuler des petits objets,vous pouvez opter pour la paire de gants Brico adaptés aux travaux de précision.. Ils sont fabriqués à partir de latex , polyester et élasthanne permettant alors une plus grande dextérité et un effet « seconde peau » ! Ce gant de bricolage est disponible en taille 7, 8, 9, et 10.

Gants Brico

Qu’il fasse un grand soleil ou bien qu’il pleuve, bricoler l’été reste un plaisir… Alors n’hésitez pas à vous équiper des accessoires indispensables pour protéger vos pieds et vos mains lorsque vous bricolez.

Zoom sur la renoncule, la belle fleur du printemps

Rouge, rose, blanche, ou encore jaune… La renoncule est une fleur du printemps, très appréciée pour sa beauté au style champêtre ! Découvrons son histoire, comment la planter et une astuce pour en faire une composition florale.

L’histoire de la renoncule

La renoncule la plus connue, appelée « Ranunculus asiaticus », est une fleur originaire du Nord de l’Afrique et du Sud-Ouest de l’Asie. Elle fut découverte en Israël au 13ème siècle, et introduite en France par les Croisés de Saint-Louis. Mais ce n’est que plus tard, au 17ème siècle, qu’on lui prêta réellement attention !

Cette fleur possède l’apparence d’un pompon, avec des couches de pétales charnues qui se superposent. Elle est surnommée la « Renoncule des fleuristes » et fait partie de la grande famille des Renonculacées, dont plus d’une centaine d’espèces poussent à l’état naturel. Dans le langage des fleurs, la renoncule symbolise le charme. Elle séduit et vante la beauté de son destinataire ! Si vous souhaitez déclarer votre attirance pour quelqu’un, n’hésitez pas à offrir un beau bouquet de renoncules…

Comment planter les renoncules ?

Le bulbe de la renoncule s’appelle une griffe. C’est à partir de celle-ci que la plante va pousser.

Première étape : disposez les griffes dans l’eau toute une nuit, afin qu’elles doublent de volume. Elles vont alors changer de forme et seront prêtes à être mise en terre.

Deuxième étape : vous pouvez passer à la plantation, en disposant les griffes à une dizaine de centimètres sous la terre, dans un sol bien drainé, avec une exposition ensoleillée. Plantez-les à une dizaine de centimètres les unes des autres, les tentacules vers le bas. Il faut savoir que les renoncules sont frileuses, il est donc important de les protéger du froid à l’aide de mulch, de copeaux ou bien de feuillage par exemple.

Sachez que la plantation peut se faire à deux moments de l’année : à l’automne pour une floraison au début du printemps (dans les régions chaudes), ou bien fin mars/début avril pour une floraison au mois de juin/juillet (régions tempérées).

Troisième étape : Recouvrez les griffes de terre, tassez et arrosez.

Créer une composition florale avec des renoncules

Si vous avez pris le soin de planter vos renoncules au début du printemps, elles sont actuellement en pleine floraison… Alors, autant en profiter et en faire une belle composition florale !

Vous pourrez alors profiter d’un petit coin de nature fleurie même dans votre intérieur… Elles se conservent très bien bien puisqu’elles tiennent jusqu’à 14 jours dans l’eau. Supprimez les feuilles et les pousses annexes de la plante pour éviter qu’elle ne se détériore trop rapidement.

Nous vous proposons donc d’effectuer une composition florale sobre et élégante, donnant l’illusion que vos renoncules flottent.

Le matériel nécessaire :

- Un vase rectangulaire : selon sa taille, le nombre de renoncules varie. Par exemple, pour un vase de 19 cm de hauteur et 24cm de longueur, il vous faut une trentaine de renoncules.

- Du conservateur pour fleurs

- Du ruban adhésif transparent

- Des ciseaux adaptés aux fleurs

- Un couteau aiguisé

Première étape : Remplissez la moitié du vase d’eau et ajoutez-y du conservateur.  Si vous n’avez pas de conservateur chez vous, pas de panique ! Vous pouvez le remplacer par une pincée de sel ou bien de bicarbonate de soude.

Deuxième étape : Quadrillez le haut de votre vase avec l’adhésif transparent, en espaçant chacun des morceaux d’environ 1.5 cm. Cette grille en question va former des espaces carrés, qui laisseront passer les tiges des fleurs. Par conséquent, ils doivent être suffisamment larges pour glisser les tiges, mais assez étroits pour retenir les fleurs.

Troisième étape : Coupez les tiges de vos renoncules environ à la même taille. Une certaine irrégularité de coupe peut donner un effet déstructuré.

Quatrième étape : Insérez vos renoncules dans les carrés d’adhésifs, et le tour est joué !

Composition florale - renoncules

Si vous avez la chance d’avoir des renoncules au jardin, n’hésitez pas à en faire de belles décorations florales… Et pour celles et ceux qui souhaitent en cultiver au jardin, il ne vous reste plus qu’à attendre le printemps prochain pour passer à la plantation !

Prendre soin de ses fruitiers au mois de juin

Ça s’active au verger ! Le mois de juin est important pour cette partie de votre jardin, car il va lui permettre de produire des fruits. Cerisier, pommier, poirier, framboisier ou encore mûrier…Vous devez leur accorder une attention toute particulière afin d’obtenir de beaux fruits savoureux à l’arrivée de l’été… Alors, découvrons ensemble quels sont les gestes incontournables à effectuer au verger en juin.

Eclaircir les fruitiers

L’éclaircissement a pour objectif d’éliminer les fruits en surnombre, ce qui permet alors à ceux restant sur l’arbre de mieux se développer, d’être plus sucrés et plus goûteux. C’est aussi une manière de soulager les branches qui parfois sont surchargées de fruits et risquent de se briser en deux. Enfin, éclaircir son arbre fruitier, c’est aussi diminuer le risque de maladies.

Vous pouvez donc procéder à l’éclaircissement de vos arbres fruitiers à partir du mois de juin, lorsque les fruits font au moins 2 cm de diamètre.

Voici les deux étapes à suivre pour éclaircir votre pommier ou bien votre poirier, que l’on retrouve souvent au jardin :

Première étape : secouer l’arbre en question, pommier ou poirier, afin d’éliminer les fruits mal accrochés !

Deuxième étape : Sur un jeune arbre (pommier ou poirier), conservez 8 fruits en moyenne par branche. Au contraire, si votre arbre fruitier a au moins 10 ans, vous pouvez vous permettre de conserver 15 fruits par branche.

Si l’on s’intéresse de plus près aux poires. Sachez que l’on conserve normalement deux fruits par bouquets, plutôt ceux situés à l’extérieur, en laissant 30 à 40 feuilles sur la branche.

Quant aux pommes, effectuons l’inverse, en conservant les fruits situés à l’intérieur, et en éliminant les fruits à l’extérieur. Bien évidemment, choisissez les fruits qui sont malades ou peu développés.

Après cette étape, vos arbres sont fin prêts à faire des fruits juteux et en bonne santé !

Ensacher les fruits

Les guêpes sont de véritables prédatrices lorsqu’il est question de fruits… Elles raffolent du sucre et n’hésitent pas occuper des galeries dans vos arbres, tout en se nourrissant des fruits, qu’ils soient mûrs ou abimés. Pommes, poires, pêches, prunes ou encore raisins… Aucuns d’eux n’y échappent !

Alors, afin de ne prendre aucun risque, optez pour l’ensachage des fruits. Cette technique consiste à envelopper chacun des fruits d’un sachet en papier perforé, permettant de les protéger des insectes parasites, mais aussi des intempéries !

Éloigner les oiseaux trop gourmands

Lorsque la période estivale approche, les oiseaux apprécient picorer les fruits du jardin… Ils se laissent facilement tenter par les cerises, les fraises, les pommes, les poires, groseilles, framboises ou raisins par exemple… La solution la plus radicale pour empêcher les oiseaux de détruire vos fruits est d’installer un filet de pêche. Choisissez un filet anti-oiseaux, à passer au-dessus de votre arbre fruitier. Prenez le soin de bien le tendre et de l’accrocher de manière à ne pas créer de poches, qui sont de vrais pièges mortels pour les oiseaux… Sachez que lorsque les oiseaux picorent dans les fruits, c’est parce qu’ils se désaltèrent. Alors, n’hésitez pas à installer une gamelle d’eau, à plus d’un mètre du sol, accroché à une branche d’arbre, afin qu’ils s’hydratent.

Foncez consulter notre article de la semaine passée, sur la création d’un anti-insecte naturel, afin de protéger vos fruitiers des fourmis et pucerons… Vos arbres peuvent désormais évoluer dans de bonnes conditions ! Restez tout de même attentif et observer leur évolution afin d’anticiper de possible attaque de nuisibles…