Archives mensuelles : mai 2020

Comment fabriquer un hôtel à insectes soi-même ?

Et si on profitait des moments passés à la maison pour bricoler de manière responsable ? De nombreux petits gestes nous permettent de protéger la biodiversité du jardin...et un hôtel à insectes y contribue ! Le renard noir vous en dit plus sur l’intérêt d’un hôtel à insectes au jardin et comment le fabriquer vous-même. 

Pourquoi installer un hôtel à insectes au jardin ?

Bourdons, coccinelles, carabes, osmies, chrysopes, perce-oreilles, syrphes, papillons… Ces différents insectes font la richesse de nos jardins et constituent une biodiversité à préserver. Protéger les insectes et leur permettre de se reproduire constituent deux raisons principales pour installer un hôtel à insectes au jardin ! En effet, nous avons tendance à tondre le gazon à ras et les insectes n’ont alors plus de refuges naturels suffisants… Pourtant, c’est dans les grandes herbes que les insectes peuvent trouver leur nourriture et se réfugier à différents moments de l’année. L’hôtel à insectes offre donc un nouveau lieu aux insectes pour passer la nuit, s’abriter durant l’hiver, se reproduire ou encore se protéger des intempéries. Cette petite maison favorise la biodiversité de votre jardin, permet la pollinisation des fleurs et élimine certains parasites qui peuvent attaquer plantes ou fleurs. 

Où placer l’hôtel à insectes ? 

Pour que les insectes soient bien installés et tout au long de l’année, il est conseillé de placer votre hôtel à insectes à l’abri du vent, idéalement orienté sud - sud est. C’est l’opportunité pour eux de profiter des rayons du soleil ! 

De plus, les insectes ont besoin de se protéger de la pluie. Vous pouvez donc ajouter un toit à votre hôtel. L’ardoise, par exemple, est un matériau qui permet de ne pas laisser l’eau s’infiltrer. 

Enfin, il est préconisé d’accrocher votre hôtel à insectes à une trentaine de centimètres du sol pour qu’ils évoluent en toute tranquillité.Mettre l’hôtel à insectes au sol peut être une bonne idée car les insectes rampants y ont accès, mais les animaux de compagnie et enfants aussi, ce qui risque de déranger les insectes et les mettre en danger… Il suffit d’utiliser un système d’accrochage pour fixer l’hôtel à insectes à un mur ou à un arbre solide et résistant. 

Comment fabriquer un hôtel à insectes ? 

Un hôtel à insectes peut prendre la taille ou la forme que vous souhaitez. Le plus pratique est souvent celle d’une maison, avec des planches de bois non traitées et bien solides.

Le renard noir partage avec vous un tuto pour construire cette petite maison soi-même : https://www.youtube.com/watch?v=2B97G2SLAjU Pour les moins bricoleurs, vous pouvez aussi opter pour l’achat d’un hôtel à insectes en jardinerie ! 

On enfile les gants pour les travaux de bricolage et c’est parti ! 

Cet hôtel à insectes dispose de 6 compartiments, mais que doit-on y mettre ? Découvrez les les matériaux à installer en fonction des insectes qui y logeront. 

  • Pour attirer les perces-oreilles : disposer de la paille, du foin ou bien encore des herbes sèches où se logent des pucerons dont raffolent les perces-oreilles. 
  • Pour attirer les syrphes : récupérer des tiges sèches de bambou ou de roseaux, à disposer en fagot à l’intérieur de l’hôtel. 
  • Pour attirer les carabes : faire des fagots avec des branchages et des brindilles. 

Vous pouvez aussi ajouter du bois morts et des morceaux d’écorces qui attirent par exemple les xylophages ou les coccinelles. Les insectes apprécient en règle générale les bûches percées de plusieurs petits trous, entre 2 et 10mm, afin de s’y loger ou déposer leurs larves. Si vous avez des pots en terre cuite cassés à la maison, n’hésitez pas à les ajouter. Ils attirent les perces oreilles… 

Profitons des beaux jours pour fabriquer cet hôtel et le compléter au fur et à mesure avec des matériaux qu’apprécient les insectes. Au retour de l’automne, vous pourrez attirer l’attention des nouveaux locataires en plaçant du miel ou bien de l’eau sucrée dans les chambres…Ils n’auront plus qu’à y élire domicile.

Pourquoi et comment cultiver des tournesols au jardin ?

Vous rêvez de jolis tournesols au jardin pour éclairer les massifs et faire de magnifiques bouquets ? Cette plante annuelle, traditionnelle de nos étés, se sème facilement et trouve sa place au jardin tant qu’il y a du soleil ! Partez à la découverte des tournesols avec le renard noir et découvrez comment réussir leur culture. 

Le tournesol, une plante solaire

Le tournesol est une plante annuelle, gélive, qui appartient à la famille des astéracées et qui apprécie une exposition ensoleillée. Elle prend ses origines en Amérique du Nord. 

Plante du soleil par excellence, le tournesol possède pour nom scientifique “Helianthus”, qui signifie “soleil” en latin ! Sa plantation se fait à la fin des gelées du printemps, fin du mois d’avril et sur tout le mois de mai. On peut voir éclore ses fleurs à partir du mois de juillet et jusqu’en octobre. Son jaune vif éclaire les massifs et donne un esprit champêtre au jardin ! 

5 bonnes raisons de cultiver des tournesols au jardin 

  1. Le tournesol est une plante facile à cultiver ! L’idéal pour les apprentis jardiniers. 
  2. Elle favorise la biodiversité de votre jardin ! C’est une plante mellifère, elle produit donc une quantité importante de pollen et nectar accessibles aux abeilles. Elles en raffolent ! Les oiseaux l’adorent aussi pour ses graines… Les mésanges mangeuses de chenille seront alors ravies de visiter votre jardin, et le protégeront de ces nuisibles. 
  3. Le tournesol et une plante à biomasse. En effet, à l’arrivée de l’automne, vous pouvez hacher les tiges et les utiliser comme paillage pour de nouvelles cultures. 
  4. Le tournesol est une magnifique plante ornementale et elle sert de brise-vue pour un coin du jardin en vis-à-vis ou des haies trop basses. 
  5. Au delà de son grand intérêt pour l’environnement et pour la beauté de votre jardin, le tournesol est aussi une plante comestible. En fonction des variétés, les graines seront plus ou moins grandes et plus ou moins importantes. Riches en protéines, vitamines A, B et E, ou encore en calcium, les graines de tournesols sont à déguster sans modération ! 

Comment semer les tournesols au jardin ? 

  • 1ère étape : préparation du sol avant la plantation 

Votre sol doit être finement bêché et désherbé afin que le tournesol et ses racines ne concurrencent pas des mauvaises herbes durant sa croissance. 

  • 2ème étape : semence des tournesols 

Vous êtes en plein dans la période de plantation puisque les dernières gelées sont enfin passées ! Placez une graines de tournesol tous les 10 cm, à un peu près 3 cm de profondeur, dans une terre saine.

Le conseil du renard noir : il est bon d’espacer les graines de tournesols d’une quinzaine de centimètres à chaque fois, pour laisser la place aux racines de se développer. 

  • 3ème étape : l’observation et l’arrosage de vos plants de tournesols

Au bout de quelques jours, vous verrez déjà apparaître la graine de tournesol et un petit germe blanc. Puis, préparez-vous à voir se développer une grande tige velue. C’est au bout de celle-ci que la graine de tournesol s’ouvrira pour laisser la place à 2 petites feuilles rondes appelées les cotylédons. Dès le début de l’été et des fortes chaleurs, n’hésitez pas à arroser régulièrement vos plants de tournesol pour favoriser leur développement. Les graines seront alors plus remplies ! 

  • 4ème étape : la récolte des tournesols 

La fin de l’été annonce la récolte des tournesols. En effet, dès la fin du mois de septembre jusqu’au début du mois d’octobre, les tournesols arrivent à maturité ! Leur tige s'assèche au fur et à mesure et les fleurs se courbent. 

Le conseil du renard noir pour récolter vos graines : coupez les têtes et faites les sécher durant quelques jours, dans un endroit sec. Il vous suffira ensuite de passer l’ongle dessus pour constater que les graines ont séché et qu’elles sont faciles à décrocher en frottant délicatement.  

Et si vous invitiez les apprentis jardiniers à venir planter des tournesols avec vous ? L’occasion de partager un moment ensemble et de faire découvrir les différentes étapes de plantation… Il vous reste encore une journée pour jouer au jeu concours du renard noir et tenter de gagner une box “La ferme est un terrain de jeu” où des graines de tournesols s’y trouvent d’ailleurs cachées…