Archives mensuelles : octobre 2020

Recettes de l’automne : apprenons à cuisiner la courge de différentes manières

L’automne s’est invité au jardin pour le plus grand plaisir des amoureux de la nature… Il a emmené avec lui de nouveaux légumes au potager et a aussi fait apparaître la grande famille des courges ! Potiron, potimarron, citrouille, courge spaghetti, courge butternut ou encore le patidou… Le renard noir vous emmène avec lui à la découverte de 3 recettes originales et faciles à réaliser, à base de courges du potager ! À vos tabliers ! 

Une entrée légère et savoureuse : salade de courge butternut rôtie et pousses d’épinards

Vous avez un peu de temps devant vous et envie de manger de saison ? On enfile les sabots fourrés, les gants de jardinage, et direction le potager pour récupérer 1 courge butternut et des pousses d’épinards. 

Pour cette entrée automnale pour 4 personnes, il vous faut : 

Pour la salade  

  • 1 courge butternut 
  • 75g de noix 
  • de l’huile d’olive 
  • l’équivalent d’un sachet de pousses d’épinards 
  • 1 cuillère à café de curry en poudre 
  • du sel 

Pour la vinaigrette 

  • de l’huile d’olive 
  • du miel 
  • du sel 
  • du vinaigre de balsamique 
  • de la moutarde 
  • du poivre du moulin 

Étape 1 : Préparation de la courge butternut 

Commençons par peler la courge butternut. Coupons-la en deux dans la longueur et retirons les graines. Ensuite, nous pouvons couper la chaire en dés de 2 cm, et la déposer dans un grand bol. On y ajoute le curry, 1 à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et une pincée de sel, puis on mélange le tout. 

Etape 2 : La cuisson de la courge butternut 

Nous pouvons ensuite nous pencher sur la cuisson. Sur une plaque, on dispose du papier de cuisson et on enfourne en préchauffant à 190°, durant 25 minutes. Ne pas hésiter à mélanger 1 fois ou 2 durant la cuisson. 

Etape 3 : Nettoyer les pousses d’épinards et préparer la vinaigrette

Pendant ce temps, occupons-nous des pousses d’épinards. On les lave et les sèche. Quant aux noix, il suffit de les concasser grossièrement. Puis, dans un grand saladier, on mélange 1 cuillère à soupe de vinaigre, avec une pincée de sel, de poivre, une cuillère à café de miel et de moutarde. Enfin, on ajoute 3 cuillères à soupe d’huile d’olive et on finalise la vinaigrette. 

Etape 4 : Le dressage de notre salade de courge butternut rôtie 

Une fois les dés de courge cuits, nous pouvons ajouter les pousses d’épinards dans la vinaigrette et mélanger le tout. Il ne reste plus qu’à répartir la préparation dans 4 assiettes, déposer les dés de courge et saupoudrer de noix. 

Et bonne dégustation ! 

Un plat chaud et réconfortant : le gratin de potiron et pommes de terre

Vous avez du potiron et de belles pommes de terre au jardin ? On vous propose une recette gratinée, et pour cause ! Découvrez la délicieuse recette d’un gratin de potiron et pommes de terre que le renard noir a déniché pour vous… 

Il vous faut : 

  • 8 pommes de terre 
  • 2 oignons 
  • 500g de potiron 
  • 70g de fromage râpé 
  • 25 cl de crème fraîche liquide 
  • 1 poignée de feuilles de basilic cueillie dans votre réserve d’aromates 
  • du sel et du poivre 

Comptez 10 min de préparation et 45 min de cuisson. 

1ère étape : Eplucher les pommes de terre et le potiron  

Commençons par préchauffer le four à 180° (thermostat 6), puis épluchons les pommes de terre et le potiron, coupons-les en lamelles et nettoyons-les. 

2ème étape : Cuisiner l’oignon et le basilic dans une crème 

Une fois les légumes épluchés, place à l’oignon qui apportera du goût à notre plat d’automne. Une fois couper en tranches, faisons-le revenir dans une poêle huilée. On y ajoute ensuite la crème fraîche liquide ainsi que les feuilles de basilic. Une pincée de sel, de poivre et on mélange la préparation. 

3ème étape : Le mélange des légumes d’automne 

Prenons le temps de mélanger les lamelles de potirons et de pommes de terre. Une fois effectué, déposer la moitié des légumes dans le fond d’un plat à gratin préalablement beurré. Par dessus, on ajoute la préparation de crème liquide à l’oignon et au basilic 

4ème étape : 

Nous pouvons faire chauffer la préparation pendant 20 min, puis parsemer de fromage râpé sur le dessus et réenfourner pendant 15 min.  À servir bien chaud, lorsque le fromage est gratiné ! Et bon appétit bien sûr ! 

Pour une petite touche sucrée : le gâteau à la citrouille et aux amandes 

Parce qu’une petite touche de sucré est toujours appréciable, le renard noir a cherché pour vous une délicieuse recette de gâteau, à base de courge. Avez-vous déjà pensé au mariage entre la citrouille et les amandes ?  Alléchant, non? 

Pour ce petit plaisir sucré, il vous faut : 

  • 500g de citrouille crue 
  • 100g de farine 
  • 1 cuillère à soupe de levure
  • 2 cuillères à soupe de beurre
  • 160 g de sucre (la moitié de sucre blanc et l’autre de sucre de canne) 
  • ¼ de cuillère à café de cannelle 
  • 1 zeste de citron 
  • 100g d’amandes effilées hachées grossièrement 
  • 3 oeufs 

Nous pouvons compter 10 minutes de préparation et 35 minutes de cuisson ! 

1ère étape : Commençons par éplucher la citrouille et mettons la à cuire à la vapeur une quinzaine de minutes. Puis, laissons le morceau refroidir. Ensuite, passons la dans un presse purée. 

2ème étape : Place au four ! Mettons-le à préchauffer à 180°. Ensuite, ajoutons le beurre fondu à la purée de citrouille, et mélangeons. 

3ème étape : Une fois le mélange effectué, ajoutons la farine, le sucre, les zestes de citrons, les amandes et les 3 oeufs. On mélange le tout afin d’obtenir une pâte liquide. 

4ème étape : On beurre le moule, carré si possible et on verse la pâte dans le plat. On enfourne pour 35 minutes de cuisson à 180°. Et voilà, le tour est joué ! 

Le renard noir a partagé avec vous trois recettes de saison… L’occasion de s’évader au potager le temps de la récolte et de se faire plaisir en cuisinant les saveurs de l’automne !

Tout savoir sur la cueillette des champignons

Ah la cueillette des champignons… Le moment idéal pour passer du temps en famille et respirer l’air frais de la nature ! Pour que cette activité soit réussie, il est important de maîtriser quelques points essentiels : le moment de la récolte, les différents lieux possibles et surtout les champignons qui peuvent être dégustés. Blackfox vous dit tout !

Quand récolter les champignons ?

L’automne offre un climat et un environnement propice au développement des champignons, puisqu’il mêle pluie et températures modérées. La poussée des champignons dépend aussi, et surtout, de la quantité de pluie tombée. Si vous observez plus d’une semaine de pluie à la fin de l’été et au début de l’automne, alors préparez-vous à partir à la cueillette des champignons le week-end venu. Sachez que les conditions climatiques ont un fort impact sur la poussée des champignons ! Il n’est pas rare d’en voir apparaître quelques jours après un orage. Alors, on enfile notre ciré et c'est partit pour la cueillette des champignons de l'automne !

Où et comment récolter des champignons ?

Forêts, sentiers, prés… Les champignons poussent dans des sols humides et riches en humus. N’hésitez pas à soulever des tas de feuilles car de nombreux champignons apprécient s’y développer ! Vous trouverez donc de belles surprises…

Il faut vous être familiarisé avec les différents types de champignons pour ne pas risquer de récolter une espèce toxique. D’ailleurs, vous trouverez de nombreuses associations de cueilleurs de champignons qui organisent des sorties au bon moment et en petit groupe. C'est aussi l'occasion de rencontrer d'autres amoureux de la nature !

Voici quelques règles à respecter pour cueillir des champignons en toute sérénité :

  • - Ne prélevez que des champignons en bon état,  fermes et mûres
  • - Ne cueillez que les variétés que vous pouvez identifier pour ne prendre aucun risque
  • - Coupez le champignon à la base, à l’aide d’un couteau
  • - Habillez-vous en conséquence pour ne pas vous faire mal avec les ronces et gardez les pieds au sec. Pantalon épais, coupe-vent et bottes de pluie sont de mises !

Quels champignons peut-on récolter ?

A l’occasion d’une balade en forêt, vous tomberez donc à coup sûr sur différents champignons qui poussent à tout va ! Mais avant de passer à la récolte, il est impératif de savoir quels sont les champignons comestibles.

Les cèpes et les girolles sont deux espèces de champignons comestibles et excellents à déguster ! Ce sont des champignons mycorhiziens, c’est-à-dire qu’ils sont en totale symbiose avec les arbres. Le chêne, le noisetier, le pin, l’épicéa, ou encore le hêtre… C’est sous ces arbres que les champignons poussent. Alors, commencez par bien lever le nez pour identifier les arbres qui abriteront les cèpes et les girolles…

Pour le cèpe, privilégiez les zones ombragées, riches en mousse. On le reconnaît grâce à son chapeau en forme de « bouchon » de couleur variable : jaune, brun, rose, rouge, blanchâtre ou grisâtre. Son pied est de couleur blanche.

Récolte de Cèpes

Quant à la girolle, elle se pare d’une robe dorée. Son chapeau est légèrement recourbé et gondole. Si l’on observe sous le chapeau, vous distinguerez aisément des plis qui descends jusqu’au pied.

Récolte de girolles

Il existe d’autres espèces de champignons comestibles, que vous trouverez assez facilement dans la nature :

-          Le coprin chevelu : ce champignon pousse en troupe et est facilement repérable dans les prés. Il est impératif de ne consommer que les coprins chevelus de couleur blanche, c’est-à-dire qui ne sont pas encore arrivés à maturité. S’ils présentent une couleur grisée ou noir, il ne faut pas les cueillir ni les manger car ils peuvent s’avérer toxiques. Sachez qu’une fois les champignons ramassés, il est important de les déguster dans la journée

Coprin chevelu

-          Le rosé des prés : Ce champignon est excellent et facile à trouver. En effet, comme son nom l’indique, il se niche dans les prés, surtout ceux occupés par des vaches ou chevaux. Son chapeau mesure entre 3 à 10cm, et son pied jusqu’à 8cm, de couleur blanche. Son odeur est agréable et s’apparente à celle du champignon de Paris.

Rosés des prés

-          La trompette de la mort : Ce champignon est entièrement creusé de l’intérieur et possède une forme d’entonnoir. Son chapeau est onduleux et irrégulier, de couleur noir ou brune. Il mesure entre 5 à 10cm de hauteur. Concernant son pied, il possède une forme de tube, en continuité avec le chapeau. Lorsqu’il fait très humide, la trompette de la mort noircit davantage. Ce champignon se trouve en troupe, dans les endroits humides, il est donc courant de le voir pousser juste après quelques jours de pluie. Dans les bois, sous les châtaigniers, noisetiers, hêtres ou encore les chênes…la trompette de la mort se cache souvent sous les feuilles et n’est pas toujours facile à trouver.

Quelques trompettes de la mort

Vous êtes désormais parés pour une longue balade en nature, à la recherche des plus beaux champignons ! Et si des doutes persistent quant à la comestibilité de certains champignons, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien... Chaussons nos bottes et avant toute pour la récolte des champignons !

Et le renard noir met à votre disposition un cahier de reconnaissance des insectes à télécharger sans plus attendre...