Tous les articles par Jérome Tanné

Créez facilement votre jardin médicinal

Cinq plantes pour… créer facilement son jardin médicinal

Cette série « cinq plantes pour… » vous propose de faire le focus sur des plantes aromatiques essentielles et faciles à vivre, à cultiver en jardinière ou en pots regroupées par thème. Après avoir exploré le monde en cinq plantes d'origines diverses, découvrez à travers ce deuxième article quelques variétés qui vous permettront de démarrer facilement un jardin médicinal polyvalent et accessible à tous !

La belle exotique

C’est une des plantes incontournables à cultiver dans un jardin médicinal : la verveine citronnelle. Ce petit arbuste vivace (repoussant à chaque printemps) est facile voire idéal à cultiver en pot, très productif, et possède de nombreuses propriétés. Vous pourrez utiliser ses feuilles pour leurs vertus calmantes (stress, sommeil…), antispasmodiques et digestives générales, antivirales et anti-inflammatoires. Mais surtout, avec ses arômes de citron, elle est délicieuse à boire une fois infusée !

La star des nuits paisibles

La lavande, habituellement utilisée pour son aspect ornemental, est globalement assez méconnue en tant que plante médicinale. Pourtant, consommées, les fleurs de cet arbrisseau possèdent des propriétés puissantes pour lutter contre l’anxiété et améliorer la qualité du sommeil. Elle est aussi réputée pour calmer les digestions difficiles. Autre avantage très intéressant : les fleurs de lavande sont d’une puissance aromatique remarquable. Un ou deux brins de lavande séchée suffisent pour obtenir une théière d’un litre étonnamment goûteuse ! Ceux qui pensent que les infusions sont forcément fades n’ont qu’à bien se tenir !

La culture de la lavande présente en outre de très nombreux avantages, parfois insoupçonnés. En plus de toutes ses vertus et de son intérêt ornemental évident :

  • - Attire de nombreux insectes pollinisateurs, dont les abeilles, ce qui est bon pour la fertilisation des végétaux
  • - Est, au contraire, un excellent répulsif pour certains insectes indésirables
  • - Vous transporte dans le sud grâce à son odeur puissante !
  • - A de très nombreuses applications domestiques : répulsifs, pots-pourris, bouquets, désodorisants pour linge, produits cosmétiques et bien d’autres…
    • La petite fleur aux grands effets

      Il y en a une qui se plaira bien en bordure de jardinière : la camomille romaine. Cette petite plante est très intéressante, notamment pour son faible développement. Son rapport place/productivité/propriétés est des plus avantageux. C’est donc une solution de choix quand on a un petit jardin, ou simplement un balcon. Les propriétés de la camomille romaine sont également réputées comme puissantes, citons ses propriétés apéritives, toniques et antioxydantes, anti-inflammatoires et antalgiques, digestives, sédatives, anxiolytiques, voire antidépresseurs.
      Pour les arômes, la camomille romaine présente la caractéristique d’avoir un petit goût de miel. Elle apportera également une note d’amertume dans vos infusions maisons les plus audacieuses ! On peut notamment l'associer a de l'écorce de cacao, à une pointe de vanille, ou encore avec des bananes séchées pour l'adoucir !

      La plus épicée des plus toniques

      La menthe poivrée est une plante très aromatique qui possède de nombreuses propriétés ciblées sur le système digestif : Anti-inflammatoire, c’est la reine pour soulager les irritations digestives, notamment au niveau intestinal. Mais elle est aussi très utile en cas de migraines et de petits coups de fatigue. Tonique et fraîche, c’est un véritable booster physique et intellectuel ! Facile à cultiver et robuste, elle fait partie des incontournables dans le jardin médicinal.

      L’arme fatale

      Il ne vous veut que du bien… En revanche, bactéries et virus risquent fort d’avoir à faire à son courroux ! Intéressant toute l’année car persistant, le thym (et ses multiples variétés aux arômes aussi variés qu’exotiques) est roi quand il s’agit de lutter contre les infections hivernales, et plus précisément celles qui touchent la sphère ORL. Puissant anti-infectieux, stimulant immunitaire, antioxydant, il est utilisable dans de nombreuses préparations à consommer sans modération. Vous pourrez l’utiliser frais toute l’année (en prenant soin de ne pas trop en prélever pendant sa période de dormance) ou séché.


      Ces cinq plantes vous aideront à combattre vos maux naturellement ! Cultivées à partir de semis ou achetées directement dans votre jardinerie préférée, elles pousseront rapidement. N’oubliez pas que vous pouvez sécher toutes ces plantes ! Pour ce faire, suivez ces quelques conseils pour préparer et conserver vos plantes… Cette liste n'est bien sûr pas exhaustive, il existe encore de très nombreuses plantes aux multiples bienfaits, tout aussi intéressantes au jardin potager.
      Découvrez également cinq plantes pour un tour du monde culinaire, et restez à l’affût ! Dans un prochain article, nous verrons 5 autres plantes incontournables à cultiver dans son jardin aromatique.

Un tour du monde culinaire en cinq plantes

Cinq plantes pour… Un tour du monde culinaire

Cet article est le premier d’une série « cinq plantes pour… » qui vous accompagnera tout au long de la saison. Le but ? Vous donner des idées pour vous soigner, cuisiner, vous détendre… en cultivant et utilisant simplement 5 plantes bien choisies, faciles à vivre, simples mais essentielles, méconnues pour certaines. Des trésors de la nature à planter en jardinière ou en pots regroupés par thèmes, et qui vous apporteront rapidement leurs bénéfices. Pour commencer, voyons cinq plantes pour un voyage culinaire autour de la planète, et des suggestions de recettes associées... à tester !

Début du voyage au Maghreb

Débutons ce voyage avec une plante bien connue de la cuisine orientale : la coriandre. Cette plante très aromatique originaire du Proche-Orient est très utilisée pour les cuisines typées méditerranéennes, orientales, asiatiques et même sud-américaines : un tour du monde à elle toute seule ! Proche du persil dans sa forme, elle a un goût plus prononcée, âcre et légèrement citronnée. Semez-la en place en petites quantités, tout au long de la saison. La montée en graine peut être assez rapide et épuise la plante, vous pouvez la laisser faire au moins une fois pour en récolter les graines que vous pourrez replanter ensuite en place.
Suggestion de recette : Tajine de poulet aux citrons confits et olives, parsemé de coriandre fraîche.

Une étape savoureuse en Inde

Appelée aussi « plante à curry », l’immortelle, ou hélichryse italienne, se cultive facilement et vous surprendra par sa forte odeur de curry indien.(NB : Pour rappel, le curry est avant tout une plante en elle-même, mais on utilise plus souvent ce mot pour ce qu’il désigne : un mélange d’épices, de condiments et de plantes. Il n’existe donc pas « un curry » mais des centaines !) En cuisine, vous pourrez l’utiliser en complément d’un vrai mélange d’épices et plonger ses feuilles en bouquet garni en toute fin de cuisson pour préserver au mieux ses arômes, ou simplement aromatiser un riz.
Suggestion de recette : Curry indien de poisson à l'orange, accompagné de riz parfumé à l’immortelle et à la cardamome.

Escale en Thaïlande

Une plante extraordinaire qui vous fera voyager en Asie : le basilic thaï. Cette variété, plus « exotique » que notre basilic européen, possède de subtils arômes d’anis et de citron et est légèrement plus poivré. Il se cultive aussi facilement que les autres espèces. Lors de la venue des fleurs, étêtez les plants afin que la plante ne s’épuise pas. Pensez à ne pas jeter pas les fleurs ! Séchées, elles pourront être conservées et seront ainsi parfaitement consommables en cuisine ou en infusion. Vous pourrez ainsi continuer à profiter de leur parfum bien après la saison.
Suggestion de recette : Curry rouge de crevettes aux noix de cajou et basilic Thaï

Un océan... jusqu’en Amérique du Sud !

Plante originaire d’Amérique latine, la capucine prendra une place de choix dans votre jardin aromatique. En plus d’être ornementale, elle est entièrement consommable : ses feuilles et ses fleurs au goût poivré et légèrement piquant sont très utiles en cuisine pour relever certains plats. On s’en sert notamment pour la préparation des céviches (plat d’Amérique latine).
Suggestion de recette : Céviche de poisson aux feuilles de capucine.

Et retour par l'Italie…

Beaucoup plus connu, le basilic grand vert sera idéal pour cuisiner l’Italie toute entière ! Du pesto au classique tomate/Mozzarella, le grand vert est emblématique des cuisines provençales et méditerranéennes. Sa culture est facile, suivez les mêmes conseils que pour son cousin, le basilic Thaï.
Suggestion de recette : Pâtes au pesto maison.


Grâce à ces cinq plantes, vous aurez la possibilité d’expérimenter des types de cuisines dont vous n’avez peut-être pas l’habitude, et qui vous fera voyager tout au long de la saison ! Vous trouverez ces plantes en godet en jardinerie ou en ligne. Si vous en avez la possibilité, sachez que certaines plantes se divisent facilement. Passez donc chez la voisine, elle aura peut-être une ou plusieurs de ces plantes, celle-ci sera peut-être ravie de vous en donner un peu !
Restez à l’affût ! Dans un prochain article, nous verrons 5 plantes à infuser, essentielles pour prendre soin de son corps et de son esprit !

Les nombreux bienfaits de la marche quotidienne

Une promenade quotidienne, de nombreux bienfaits !

Accessible à tous et ne nécessitant que très peu de matériel, c’est la star incontestée des sports dits « doux » : il s’agit bien sûr de la marche à pied. En plus d’apporter au corps une source d’exercice physique loin d’être négligeable, elle permet également d’entretenir une bonne forme mentale. Plus qu’une simple oxygénation, elle peut devenir une forme de méditation pour qui veut se donner l’objectif de s’y adonner quotidiennement.

La balade du soir, un sport bon pour le corps.

Pour satisfaire les besoins du corps en exercice physique, nul besoin de s’inscrire dans une salle de sport : il suffit de faire de la nature un terrain de jeu ! Même si l’idéal reste de se promener de 1 à 2 heures, 30 à 45 min de marche à pied par jour suffisent pour profiter de ses bienfaits. Outre le fait de faire fonctionner l’ensemble du corps et de ses muscles, ce qui favorise la production d’endorphine, efficace contre les douleurs en tous genres, elle diminue aussi le risque de maladie cardio-vasculaires, de certains cancers et autres maladies comme le diabète. Elle est aussi un allié précieux dans une démarche de perte de poids et dans le cadre d’un régime contre les mauvaises graisses en rééquilibrant le corps tout entier.

Une dose d’oxygène aussi pour le moral !

En plus des bienfaits procurés au niveau physique, la marche à pied permet également de faire du bien à son esprit. En marchant, on se concentre sur son exercice, on chasse les mauvaises pensées, on profite de la nature et de ses petites surprises (écureuil furtif, chant des oiseaux, coucher de soleil et tant d’autres réjouissances !). Au minimum, la marche permet la déconnexion, détend les muscles et apaise tensions et stress accumulés tout au long de la journée. Mais pour ceux qui le désirent, la balade peut même devenir un moment privilégié pour pratiquer une certaine forme de méditation. Pour vous y entraîner, plantez votre regard bien devant vous, respirez à intervalles réguliers et concentrez-vous sur vos sensations lors de la marche : respiration, rythme des pas, sons environnants... Pour pousser plus loin encore l’expérience, dans une logique de totale « reconnexion » à la terre, pensez à tenter la marche pieds nus, elle n’en sera que plus bénéfique !

Un sport doux quasi gratuit, accessible à tous

La marche fait partie des sports dits « doux », qui ne peuvent jamais, à part peut-être dans de très rares cas, être contre-indiqués. Elle ne fait pas mal au dos (bien au contraire), elle n’est pas agressive, ni pour les articulations, ni pour le rythme cardiaque, ce qui fait d’elle l’une des rares activités à pouvoir être pratiquée par tous, toutes générations confondues. En effet, pour pratiquer une courte marche, il ne suffit que d’être équipé… de deux jambes ! Bien sûr, selon les conditions, notamment en hiver ou lors de journées plus humides (oui, on parle bien de marche quotidienne, donc toute l’année sans exceptions !), l’unique investissement à réaliser pourra résider dans l’acquisition d’une bonne paire de bottes, de demi-bottes ou de chaussures imperméables qui seules vous aideront à traverser les terrains les plus boueux et salissants…


Vous l’avez sans doute compris, marcher tous les jours, c’est se faire du bien au quotidien. C’est l’un des gestes « santé » parmi les plus importants et les plus efficaces pour entretenir sa forme physique et mentale, au même titre que de faire attention à son alimentation. Pour vous motiver à marcher, exploitez le moindre coin de nature qui vous entoure, au parc, en forêt ou le long du petit plan d’eau à deux pas de chez vous. Il est temps de partir à l’exploration d’une activité extérieure aussi bienfaitrice que commune, pourtant si souvent délaissée !

Une cuisine de saison fraîche, pétillante et saine pour booster votre hiver !

(ou comment casser la routine culinaire de l’hiver)

« Raclette, tartiflette, fondue » ; Ces mots sont-ils les premiers qui vous viennent à l’esprit quand vous pensez « cuisine d’hiver » ? Oui ? Alors, pas de doute, vous souffrez de la « cusinedhiverparfaitementstandard-ite». Mais pas de panique, cela se soigne ! Pour y remédier, Blackfox vous apporte quelques conseils pour développer votre côté « aventurier culinaire », variez votre routine alimentaire en y insufflant un vent de nouveauté, et profitez pleinement des produits frais qu’offre la nature, même en hiver ! Avec ces quelques astuces, vous pourrez expérimenter des recettes hivernales saines et pleines de saveurs, certaines peut-être presque intégralement élaborées à partir de vos propres récoltes...

1- Profitez des places libres de votre potager pour y cultiver des plantes d’hiver méconnues

Vous avez peut-être déjà dans votre potager des légumes d’hiver « classiques », carottes, poireaux, choux… mais il vous reste sûrement ici et là quelques petites places habituellement prises en été, que vous pouvez utiliser pour cultiver des plantes moins connues. Et hop, une place ici pour des légumes anciens : topinambours (dont le goût est proche de celui des artichauts), panais, persil tubéreux, salsifis ou encore cardons... Là, une place pour de l’ail des ours… Certains légumes ne demandent que peu de place pour s’épanouir, les radis noirs par exemple. Cette méthode vous permettra de varier vos récoltes et de redécouvrir des saveurs oubliées !

2- Récolter des aromatiques en hiver, oui c’est possible (mais avec parcimonie) !

Oui, elles sont rares à pouvoir être récoltées l’hiver… mais plutôt communes ! Ce sont des plantes persistantes qui apportent leurs bienfaits tout au long de l’année. Le trio gagnant est : Laurier sauce, thym et romarin. N’hésitez pas à en récolter pour enrichir vos plats d’hiver de saveurs dont la source est sûre ! En revanche, les plantes étant au repos, ne soyez pas trop gourmand afin de ne pas les épuiser.

3- Oubliez vos acquis et lancez-vous dans de nouvelles aventures culinaires !

La nature est sans limite, pourquoi donc s’en fixer ? Ciao le sempiternel bouquet garni chère à notre bonne vieille cuisine française, place aux expériences culinaires : Soupes et coulis aux plantes aromatiques pour le réconfort… sorbets aux plantes ou aux légumes pour accompagner un dessert (pour l'effet « waoouh » garanti !), sauces épicées au jus d’herbe ou infusés, huiles et beurres parfumés, gâteaux aux épices… Faites exprimer votre créativité, testez, amusez-vous, usez d’influences du monde entier. Le principal étant de profiter au maximum de vos produits frais et d’en tirer le meilleur parti ! Optimisez à fond vos ressources, tout peut s’associer ! Fleurs séchées, herbes sèches ou fraîches, fruits, légumes, légumineuses, épices, graines sèches ou germées, sucré, salé, etc.

4- L'hiver aussi, on cuisine des salades !

Nous avons souvent tendance à oublier que l’hiver aussi, les salades sont de précieuses alliées de nos papilles et de notre corps tout entier. Alliances de fruits frais et secs, de légumes crus, salades, herbes, épices, graines, oignons, etc. Les possibilités sont multiples...
Astuce : Pour enrichir vos salades, pensez aux « légumineuses » ! En effet, ces véritables trésors de la nature sont une excellente alternative aux viandes et autres charcuteries et apportent des protéines végétales facilement assimilables par l’organisme ; en voici une liste : Fèves, pois cassés, lentilles vertes et corail, pois chiches ou encore haricots (et leurs variantes régionales cocos paimpolais ou de Pamiers, mogettes de vendée, lingot de Castelnaudary, etc.).

Une table de noël déco faite maison

Concevoir une table de fêtes esprit nature

Le renard noir Blackfox n’est pas seulement un amoureux de la nature et du jardin : c’est aussi un créatif curieux et habile ! Pour faire suite à l’expédition nature de la semaine passée, voici quelques idées pour mettre en scène vos trouvailles afin de créer une table de fêtes "esprit nature" réussie et totalement dans l'air du temps. Munissez-vous tout d’abord de vos matériaux et d’outils pour les loisirs créatifs.

Au centre : un terrarium de mousse festif pour une table vivante et poétique

Pour constituer votre terrarium de noël, il vous faut :


  • - Un grand vase en verre
  • - De la mousse fraiche
  • - Des petites pommes de pin, cônes, etc…
  • - Du branchage fin
  • - Sable, terreau et galets (facultatifs)

Commencez par placer dans le vase une petite couche de galets (2 ou 3 cm), puis de sable (1 à 2cm), et enfin d'une poignée de terreau.

Posez délicatement votre mousse sur le lit de terreau, et ajustez là à votre vase. Brumisez généreusement pour conserver sa fraîcheur.

Posez sur le lit de mousse quelques pommes de pins, du branchage (qui donnera de la hauteur à votre composition) et agrémentez la scène selon vos envies, uniquement avec des matériaux naturels pour un look « total green » ou avec des éléments artificiels pour constituer une scénette : chalet en carton, sapin, figurines, etc.

Installez une petite guirlande « fil de fer » avec des petites led (vous en trouverez en jardinerie), cela créera un effet des plus chaleureux à votre terrarium. N’hésitez pas à brumiser la mousse régulièrement tout au long de la saison, ce terrarium se conservera très bien encore quelque temps.

Des vases de «nature brute»

Utiliser vos branchages les plus imposants dans de gros vases en verre (que vous placerez à un autre endroit pour ne pas prendre toute la place sur la table !), et faites de même avec les plus petits dans des contenants plus restreints. N’hésitez pas à mélanger branchages secs, feuilles et baies.

Vous pouvez customiser vos vases en les peignant avec une bombe or ou cuivre (que vous trouverez en magasin de bricolage) pour entrer de plain-pied dans un univers féérique et ultra tendance ! Variez les effets et les formes avec des pochoirs : pour créer, par exemple, un effet de rayures, placez sur votre contenant des bandes de scotch spécial peintures de différentes largeurs, bombez ensuite l’ensemble et retirez ensuite le scotch : effet garanti !


Décoration de branchages pour les fêtes

De jolis marques-places pour vos convives

Vous avez peut-être prévu d’offrir à chacun de vos invités une petite boîte de chocolats ? Pour continuer sur le même thème, recouvrez la boîte d’un papier « effet nature » (recyclé, kraft, etc.). Entourez le paquet ainsi créé par une cordelette kraft, en ayant pris soin au préalable d’y glisser une petite étiquette au nom de votre invité. Attachez à la cordelette une petite pomme de pin, quelques baies et deux branches de romarin (ou de sapin). A défaut de boîte de chocolats, vous pouvez créer une petite carte à message personnalisé. Votre famille (ou vos amis) seront comblés !

« Carte-verte » pour l'agrément !

Pommes de pins, cônes, oranges séchées, bâtons de cannelle, anis étoilé... Tout ce qui est naturel est bon pour agrémenter votre table. Mais vous pouvez aussi y ajouter des touches d’artificiel pour y apporter une note chaleureuse et scintillante : quelques boules cuivrées ou dorées, de la peinture effet neige sur les branchages et les pommes de pins, des étoiles dorées brillantes, de petites guirlandes led, etc. Pour éviter de surcharger la table, utilisez tous ces éléments avec parcimonie !


Epices sur table de noël

L’objectif est bien bien-sûr que vous trouviez votre propre façon de faire, ce style de déco est déclinable à l’infini... Ne reste plus qu'à tester votre "main verte" avant le jour J !

Baies d'hiver

Expédition en nature pour préparer les fêtes

Envie d’une déco de noël esprit nature entièrement gratuite ?

On la trouve partout dans les magasins ou sur le Web, c’est LA tendance pour ces fêtes de fin d’année : la déco de Noël « esprit nature ». Cette année, pourquoi n’en feriez pas une partie vous-même ? Blackfox vous propose une expédition nature revigorante (et gratuite !) pour remplir votre panier de matériaux naturels afin de créer couronnes, déco de sapins et autres tables de fêtes.

Note : Renseignez-vous sur l’endroit où vous effectuez vos prélèvements, et veillez à respecter les espèces/espaces fragiles et/ou protégées.

Les mousses, la touche déco végétale incontournable !

Profitez de l’époque douce et humide de l’automne pour constituer une réserve de mousse fraîche. On en trouve dans les endroits humides comme les bords de rivière, en forêt ou sur les vieilles pierres. Nous avons tous près de chez soi un endroit ou pousse la mousse ! Choisissez un « tapis » bien vert, assez épais, dense, en bon état et si possible exempt d’insectes et bêbêtes en tous genres. En vous protégeant avec des gants de jardin, prélevez délicatement la mousse à la racine (pour préserver sa fraîcheur le plus longtemps possible). Vous pourrez par la suite la brumiser de temps en temps pour conserver l’humidité.

Les feuilles et branchages décoratifs, des trésors variés et insoupçonnés !

La nature regorge de pépites exceptionnellement décoratives, il suffit de les dénicher ! Prélevez des branches de sapin, pin, mélèze, épicéa, etc. Ces résineux sont sans conteste les arbres emblématiques des fêtes. Vous trouverez au pied de leurs troncs pommes de pins et autres cônes qui vous serviront aussi par la suite.

Mais d’autres espèces peuvent aussi créer des effets tout aussi intéressants : Aulne communs et tortueux (avec leurs fruits), romarin (alternative aux résineux), eucalyptus gunnii (ultra-tendance), cornouiller rouge (pour la couleur), bruyère, sauge, houx, ou encore saules, cep de vignes, etc.

On trouve parfois des petits troncs et branches de bouleau. Ces arbres très présents dans les pays nordiques sont très décoratifs et apporteront une touche scandinave à votre intérieur.

Note : N’hésitez pas à varier vos récoltes ! (épaisseurs de branchage, aspect, couleurs, etc.)

Les baies et fruits, les notes authentiques indispensables

Sans baies, point de déco de noël possible ! Elles apportent la petite touche traditionnelle aux styles les plus authentiques comme aux plus contemporains. Bien entendu, les baies de houx sont les plus connues, mais jetez donc un coup d’œil sur les baies rouges du Nandina (bambou sacré), qui, rassemblées en grappes, sont spectaculaires durant l’hiver. Jouez avec les couleurs : bleu (viornes d’hiver, jaune (malus), ou encore violet (Callicarpa)… Il est préférable de tenir celles-ci éloignées des enfants et des animaux car toutes ne sont pas comestibles, (voire toxiques). En revanche, cueillez sans problèmes les baies de l’aubépine, de l’argousier, de l’églantier ou encore du sorbier.


Baies de cynorhodon, poil à gratter

Baies de l'églantier ou cynorhodon


Pour les fruits, ramassez : glands, bogues de marron, physalis, noisettes, noix, kakis, etc.

Que faire avec vos récoltes ?

Faites l’inventaire de vos trouvailles, au besoin nettoyez-les soigneusement et faites sécher certains éléments si ceux-ci sont trop humides. Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de cette expédition : comment mettre en scène ces joyaux naturels dans votre maison !

Préparation d’infusions maison

Les plantes aromatiques et médicinales, dont beaucoup peuvent facilement se cultiver au jardin, s’utilisent dans toute la maison, en cuisine, en infusions et même en utilisation cosmétique. Préparées soi-même, avec ses propres plantes et mélanges, les infusions sont remplies de bienfaits et de saveurs. Profiter de ces remèdes de la nature même durant l’hiver, demande une petite préparation. Alors munissez-vous de votre paire de bottes et de gants préférés, c’est parti pour un petit tour d’horizon des actions à mener !

Quelles plantes récolter pour les réserves d’hiver ?

Pensez à récolter vos dernières branches de verveine, et faites vos provisions de romarin, thym, marjolaine, origan, laurier sauce, mélisse, menthe, eucalyptus, tilleul, ortie, etc.* La plupart de ces plantes sont reconnues pour leurs propriétés toniques, antibactériennes, reminéralisantes ou détoxifiantes. En plus d’être délicieuses au goût, elles vous seront des plus utiles pour booster votre immunité et pour aider votre corps à se protéger contre les petits désagréments de la saison froide. Lors de la préparation de vos citronnades/orangeades, ne vous débarrassez plus de vos écorces ! Prélevez-les délicatement à l’aide d’un économe* et réservez-les pour le moment. Prélevez une partie de votre récolte de fruits : les pommes, poires, fruits rouges ou encore les physalis, qui se prêtent très bien au séchage. Préparez et placez en bocaux hermétiques vos épices en vrac (girofle, cannelle, cardamome, poivre…) et fleurs séchées (roses, camomille, lavande, bleuet, basilic…) * ATTENTION : n’utilisez que des plantes ou fruits dont vous connaissez l’identité exacte, garantis sans traitements, ni avant, ni après récolte, et non exposés directement à des animaux. Vérifiez l’apparence des plantes et triez-les soigneusement pour éliminer les impuretés (insectes et autres). Veillez à ce qu’elles ne soient pas humides, pour maximiser vos chances de réussir la déshydratation.

Comment sécher et conserver les plantes récoltées ?

Plantes : Le meilleur moyen de sécher la plupart des plantes est la suspension. Pour ce faire, rassemblez les branches par petites quantités (7 ou 8 branches max), nouez-les avec une ficelle et suspendez vos bouquets en hauteur, idéalement dans un endroit sec et aéré (un garage isolé fera très bien l’affaire). Vous pouvez aussi utiliser des cagettes : disposez vos branches de manière aérées et veillez à retourner les branches quotidiennement pour éviter le développement de moisissures. Fruits : le moyen le plus sûr et le plus rapide est d’utiliser un déshydrateur. Pour ceux qui ne sont pas équipés, utilisez votre four à la température la plus faible possible et laissez vos fruits se déshydrater pendant au moins 3 heures, porte ouverte. Attention, cette technique est très gourmande en énergie. Les écorces d’agrumes, quant à elles, sèchent facilement à l’air libre ou sur un radiateur, à condition qu’elles soient assez fines (prélevées avec un économe). Fleurs : il est assez simple de sécher des pétales de fleurs au micro-onde. Disposez-les sur une couche d’essuie tout et recouvrez-les avec une autre couche. Laissez sécher de 1 à plusieurs minutes selon la puissance de votre micro-onde. A la fin de l’opération, les pétales doivent être souples, mais complètement sèches. Une fois séchées, les plantes doivent être friables au toucher et bien sèches pour les conserver dans de bonnes conditions. Déposez chaque variété dans un bocal hermétiquement fermé, avec une petite étiquette pour les différencier facilement. Ces bocaux créeront en bonus un effet déco « botanique » des plus tendances ! Les ingrédients ainsi déshydratés se conservent durant toute la saison, en gardant au maximum leurs propriétés originelles. Vous disposez maintenant d’une réserve pour tester une multitude de recettes aussi savoureuses que bienfaitrices… à vos tisanières !
Ingrédients naturels pour tisanes

Herbes, fleurs et fruits séchés pour tisane maison


Recette : Infusion de noël aux épices

Pour deux mugs :  
  • - Deux bonnes cuillérées à soupe de mélisse (fraîche ou séchée)
  • - Une cuillérée à soupe d’écorces d’oranges ou de clémentines
  • - Une cuillérée à café de pommes séchées
  • - Une tranchette de racine de réglisse moulu
  • - 2 clous de girofle
  • - 2 ou 3 étoiles de badiane
  • - 1 quart de bâton de Cannelle (ou cannelle en poudre)
  • - Une pincée de gingembre en poudre
  • - Une pincée de cardamome en poudre
  • - Une cuillérée à café de bleuet séché
  • - Un peu de vanille fraîche (ou arôme naturel de vanille)
  Laissez infuser le mélange dans une eau à 80°C pendant 10 minutes Remarque : Vous pouvez moudre rapidement les ingrédients durs, ils infuseront plus facilement Bonus : Rajouter dans cette infusion de l’écorce de cacao en vrac donne l’illusion de boire un bon chocolat chaud de Noël ! Vous profiterez de leurs bienfaits (notamment le magnésium), mais sans les calories associées !

Blackfox au salon de l’agriculture 2015 !

Pour la deuxième année consécutive, Blackfox vous attend du 21 février au 1er mars au salon international de l'agriculture 2015, porte de Versailles à Paris. Vous pourrez y découvrir les best-seller et nouveautés tels que l'Oxygen, les gammes enfants Ranch et escargots ainsi que le must have de l'hiver : La cheyenne ! De quoi passer de bons moments, les deux pieds dans la nature ! A cette occasion, tentez également de gagner 10 paires de sabots par jour en répondant simplement à un quizz ! Rendez-vous sur notre stand, pavillon 2.2, N° B36, venez nombreux !

PLEIN SOLEIL SUR LA FRANCE !

Après des mois de pluie et de tempêtes incessantes, l’anticyclone est de retour, et une accalmie est enfin annoncée sur toute la France ! Le moral est lui aussi au beau fixe et votre corps ne demande qu’ à s’oxygéner. C’est le moment de sortir de chez soi, remettre le jardin en ordre, tondre le gazon et de profiter enfin des activités extérieures… Ce Week-end, foncez dans votre jardinerie préférée, chaussez vos bottes et en avant !