Archives pour la catégorie actu

Mon geste éco-responsable du mois : j’apporte un engrais de fond au potager

Le mois de mars est le grand départ au jardin ! En effet, malgré les dernières gelées et les giboulées, votre jardin reprend vie grâce au doux retour du printemps. Certaines fleurs éclosent, les arbres bourgeonnent…C’est donc le début d’une grande saison de jardinage ! Taille des arbustes, taille des rosiers, bêchage et nettoyage des massifs, rénovation de votre pelouse, plantation de certains arbustes en conteneur… Bref, il y a de quoi s'occuper ! Et au potager, ça s’active aussi ! Alors, découvrons ensemble les débuts des semis au potager et comment nourrir votre sol avec un apport d’amendement organique.

Le mois de mars au potager

Le mois de mars est synonyme de la grande reprise du potager. On retrousse nos manches, on enfile nos bottes de jardin, nos gants de plantation et à nous le début des semis ! Qu’ils soient en intérieur sous des lumières chauffantes (aubergine, melon, piment, poivron…) ou bien sans chauffage (aneth, artichaut, basilic, choux de bruxelles, concombre…), mais aussi en pleine terre protégés par une serre (betterave, épinard, ciboulette, persil, cerfeuil, carotte…), les premiers semis vont vous occuper ! Voici à disposition un calendrier des semis, en fonction de leurs besoins et de la période de l’année. Cliquez et découvrez!
Cependant, avant de planter vos semis en terre lorsque le soleil sera de retour, il est essentiel d’enrichir votre terre !

Opter pour l’amendement organique

Mais qu’est-ce que l’amendement organique ? En réalité, c’est un produit issu du compostage des déchets organiques (déchets alimentaires, déchets verts, etc). Ce résidu est riche en humus, ce qui favorise et améliore les propriétés de votre sol. L’amendement organique va donc stabiliser et aérer votre sol. De plus, il va fertiliser et enrichir le sol en oligo-éléments. Cette substance naturelle renforcera donc la résistance des plantes. Bon, vous l’aurez compris, ce n’est que du positif pour votre sol, et surtout celui du potager ! On considère le fumier, le compost ou bien les terreaux biologiques comme des amendements organiques qui apporteront un traitement de fond à votre sol, sur une durée d’environ 100 jours.

Les amendements possibles

  • Le terreau de feuilles : constitué de feuilles tombées au sol, cette substance doit pourrir dans un récipient sur une durée de 2 ans minimum.
  • Le compost de jardin : vous pouvez y ajouter pratiquement tous les déchets organiques possibles : épluchures de fruits et légumes, déchets de jardin, reste de repas (sauf déchet animal), marc de café et autres déchets organiques…
  • Le lombricompost : cette substance au nom qui interpelle est à faire soi-même ! En effet, mettez-y toutes les épluchures de fruits et légumes, les coquilles d’œufs, le marc de café et des lombrics. Oui oui, des lombrics, vous ne rêvez pas ! Ils vont alors décomposer la matière organique. N’hésitez pas à mélanger le lombricompost avec du compost de jardin.
  • Le fumier biologique d’animaux : cette substance est issue des excréments des animaux de la ferme. On considère plus précisément l’urine comme une source nutritive, chargée en azote et en potassium. Attention ! Le fumier est très fertile, prenez donc le soin de l’utiliser en petite quantité… Privilégiez le fumier issu de l’agriculture biologique afin de respecter la terre et les nappes phréatiques.

  • Un sol riche et vivant c’est l’assurance de voir naître des légumes délicieux tout au long de la période estivale. Penser à l’amendement c’est penser à la structure de votre sol, à sa qualité, pour la préserver sur le long terme… Un geste que votre jardin vous rendra en laissant la place à de magnifiques végétaux…

Zoom sur les rosiers, arbustes du printemps

Symbole de l’amour, du romantisme, de la beauté… La rose est une fleur issue du rosier. Cette plante rustique survie à l’hiver si son pied est correctement protégé, et c’est seulement au printemps qu’elle se réveille doucement pour laisser sortir ses douces fleurs… La période actuelle est donc propice à découvrir le rosier, son histoire et son entretien.

Qui est vraiment la rose ?

La rose est une fleur issue du rosier. Son nom latin est « Rosa », de la famille des Rosacées. Originaire d’Asie, le rosier est un arbuste qui a besoin de soleil pour se développer, ce qui explique qu’il fleurisse au printemps et en été. Rouge, rose, blanche, jaune… la rose éclot sous différentes couleurs et sous différentes formes selon les variétés. Elle dégage une odeur douce et voluptueuse, réutilisée dans le domaine culinaire ou en parfumerie par exemple. Aujourd’hui, c’est l’une des fleurs les plus cultivées et vendues au monde, rien que ça !
De nombreuses légendes construisent l’histoire de la rose… De l’Egypte, à l’Italie, en passant par le moyen Orient, la Grèce, ou bien la France… La rose a toujours été appréciée. La mythologie Romaine associe la rose rouge à la déesse de l’amour : Vénus. L’histoire raconte qu’au cours d’une partie de chasse, Adonis, amant de Vénus, se blesse mortellement. C’est en essayant de lui porter secours que Vénus se fera piquer par les épines d’un rosier. C’est le sang de Vénus coulant sur les roses qui fait alors naître la rose rouge…

Comment planter un rosier ?

Idéalement, la plantation d’un rosier (à racines nues) se fait en automne afin de favoriser l’enracinement. Elle peut aussi se faire au printemps, mais la plante doit impérativement se trouver en pot ou en conteneur. Il est indispensable de lui trouver une place privilégiée au soleil ! De plus, préférez une terre drainée, riche et légère.

  • Première étape : Prenez le soin de creuser un trou d’environ 50 cm de large et 40 cm de profondeur, cela a une incidence sur le développement des racines. N’hésitez pas à y déposer du compost et/ou du fumier pour faciliter l’enracinement.

  • Deuxième étape : Avec vos doigts, séparez les racines du rosier les unes des autres. Puis, trempez la motte dans de l’eau afin de ré-humidifier les racines.

  • Troisième étape : Placez la motte au fond du trou en étalant les racines.

  • Quatrième étape : Recouvrez le rosier d’un mélange de terre et de compost. Arrosez de manière abondante et tassez la terre. Le tour est joué !
  • Les étapes de plantations correspondent au rosier en conteneur. Si vous optez pour un rosier à racines nues, suivez les mêmes étapes, mais :

  • •Ne trempez pas la motte dans l’eau
  • •Coupez les racines du rosier dans l’objectif de laisser au moins 20 cm de longueur
  • •Enduisez les racines de pralin. Découvrez ici comment le fabriquer.
  • Comment prendre soin de ses rosiers ?

      Les rosiers ont besoin d’engrais pour se développer correctement et gagner en robustesse. Au printemps et à l’été, n’hésitez donc pas à les bichonner ! Nous privilégions les engrais naturels, tels que le marc de café ou bien le fumier de cheval.
      Soignez aussi l’arrosage de votre rosier, au printemps et à l’été. En règle générale, les rosiers se contentent de la pluie et la rosée du matin lorsqu’il ne fait pas chaud. Cependant, en période de forte chaleur, il est nécessaire de les arroser copieusement, au niveau des racines, tôt le matin ou bien tard le soir. Cela évitera que l’eau s’évapore ou brûle les feuilles mouillées, à cause de la réverbération. En conséquence, le rosier ne doit pas beaucoup être arrosé, hormis en période de forte chaleur, afin de l’habituer à puiser l’eau dans le sol.
      Enfin, n’oubliez pas de tailler votre rosier adoré… Pour ne pas vous blessez avec les épines, munissez-vous d’une paire de gants adapté à la taille des abustres épineux. Cela permet alors d’éviter un dégarnissement de la base de la plante. Débutez la taille fin février-début mars, lorsque les gelées sont passées. Supprimez 2/3 à ¾ de la longueur des branches. Cependant, laissez au moins 2 bourgeons sur les rameaux faibles et 5 bourgeons sur les plus vigoureux du rosier. rajouter à un moment dans le texte de se munir de gant adapté à la taille Après la première floraison, n’hésitez pas à retailler les rosiers à 1/3 de leur hauteur pour favoriser l’apparition d’autres roses.
      Voici un exemple sur le schéma ci-contre :

      Taille des rosiers

      Le rosier n’a désormais plus de secret pour vous… Laissez-vous tenter par cet arbuste aux fleurs emblématiques, belles à regarder, agréables à sentir et douces à offrir…

Comment bien choisir ma paire de bottes ?

Une paire de bottes est un indispensable lorsque vous souhaitez passer du temps dans la nature. Elles sont pratiques, imperméables, souples et adaptées à un grand nombre d’activités extérieures. Mais comment les choisir ? Comment savoir si elles sont adaptées à votre utilisation ? Blackfox vous livre des conseils pour chausser la paire la plus adaptée.

Choisir en fonction de votre utilisation et des activités pratiquées

Si vous jardinez assez fréquemment, il est conseillé de choisir des bottes en caoutchouc naturel. Fabriquée à partir du latex (matière naturelle issue de l’arbre à latex tel que l’Hévéa), la botte en caoutchouc procure souplesse et flexibilité. Elle vous permet de jardiner ou bien de vous balader tout en confort et de manière prolongée. Les bottes de jardin en PVC sont également adaptées aux utilisations intensives. Très résistantes à l’abrasion et aux déchirures, les bottes en pvc sont plus rigides que le caoutchouc naturel.
Si vous n’êtes pas un grand jardinier, et plutôt un adepte des balades dans la nature, les bottes en caoutchouc conviennent également très bien à ces types d’utilisations. Cependant, il existe aujourd’hui des alternatives :les bottes en TPE. Fabriquées à partir de matières plastique, les bottes de jardin en TPE (ou EVA) ont la particularité d’être très légères. Presque aussi souple que le caoutchouc naturel, le TPE (et EVA) est cependant adapté au jardinage peu régulier et aux balades occasionnelles.

Choisir en fonction du confort

Être à l’aise dans des chaussures, c’est important. Si vous avez prévu une après-midi de jardinage ou bien une longue balade en forêt, il est impératif d’y trouver votre compte. Trouver une botte confortable oblige à faire attention aux critères suivants :

  • Le poids : suivant les matières choisies, les bottes de pluie peuvent rapidement être lourdes… La semelle et la tige pèsent parfois un certain poids. Plus une botte est lourde, plus vous serez fatigué… Alors, lorsque vous avez prévu de marcher longtemps pour respirer l’air frais de la nature, privilégiez des matières légères, telles que le TPE.
  • La flexibilité : Terminé le cliché de la botte de pluie rigide et inconfortable… Optez pour une botte souple s’adaptant à tous les types d’activités et aux différentes positions de vos pieds… Optez pour le caoutchouc naturel si vous souhaitez une semelle relativement souple. Votre marche sera alors plus confortable et naturelle.
  • L’isolation : profiter de la nature tout au long de l’année signifie être bien chaussé pour affronter le froid, la pluie et les fortes chaleurs. Durant la saison estivale, les bottes non-doublées en caoutchouc, EVA ou bien en PVC, sont adaptées. Cependant, dès qu’il pleut, qu’il vente et qu’il fasse froid, vos pieds doivent être isolés. Nous vous conseillons donc de choisir des bottes de pluie doublée coton, polyester ou bien néoprène et fourrées, si possible.
  • Choisir selon le style de la botte

    Chausser des bottes de pluie, c’est aussi avoir du style ! Et oui, pourquoi ne pas allier l’utile à l’agréable ? Vous pouvez donc craquer sur une paire de bottes dans lesquelles vous vous sentez bien, et qui sont tendances.Excentrique,botanique, épurée, citadine, imitation cuir… Il en existe pour tous les goûts ! L’essentiel est que vous vous y sentiez bien, qu’elles vous ressemblent, et vous donnent envie d’aller dans la nature.


    Être bien chaussé pour profiter de la nature comme il se doit, c’est essentiel. Alors prenez le temps de choisir les bottes de pluie les plus adaptées à votre morphologie, vos loisirs et votre style.

Que faire au jardin d’ornement en février ?

Février s’est installé, le froid est encore présent, mais les jours rallongent petit à petit… Les végétaux sont toujours en repos, mais plus pour longtemps ! Vous pouvez désormais renfiler votre paire de gants, vos bottes , et vous pencher sur les nouvelles plantations à effectuer. Au potager, cela reste calme jusqu’à début mars, mais au jardin d’ornement cela s’active, et on adore ça ! Que faire ? Quelles sont les priorités ? Blackfox vous dit tout sur les travaux de février au jardin d’ornement.

Focus sur les bulbes

L’une des premières choses à faire est de vérifier l’état de vos bulbes, laissés tout l’hiver au frais. Malheureusement, ceux qui sont abîmés, tâchés de moisissures ou bien flétris doivent être jetés…
La deuxième étape est la division des plantes bulbeuses, telles que les perce-neiges, dont la touffe est trop dense et vieillissante. Cela consiste donc à déterrer la motte d’une plante afin de la diviser en plusieurs morceaux. L’objectif de cette manipulation est de rajeunir votre plante et d’en produire de nouvelles, en replantant les nouveaux bulbes.
La troisième étape consiste à planter les plantes bulbeuses. Attention : le temps doit le permettre ! Privilégiez fin février pour fleurir votre jardin cet été.

Focus sur les fleurs

Première étape : Commencez par nettoyer vos massifs floraux et leur apporter de l’engrais biologique complet ou bien du compost.
Deuxième étape : Prenez le temps de griffer le sol ce qui favorisera le développement des futurs semis et plantations. Les résidus de plantes secs peuvent être jetés au compost.
Troisième étape : Nettoyez vos caisses à semis, elles vont bientôt vous être d’une grande utilité ! La bonne nouvelle du jour : vous pouvez d’ores et déjà débuter la plantation des bisannuelles, telles que les primevères, les pensées, les roses trémières, ou les myosotis par exemple.

Focus sur les arbres et arbustes

C’est le dernier moment pour planter vos arbres et arbustes à racines nues !
Première étape : Entretenez vos plantes grimpantes. En effet, n’hésitez pas à installer des treillages, car les plantes grimpantes ont besoin d’un support pour évoluer… Leurs tiges ne sont pas assez rigides pour supporter leur poids. Si vous avez la chance d’avoir un rosier grimpant au jardin, il peut être bénéfique d’arquer les tiges, favorisant alors l’apparition de nouvelles pousses.
N’oublions pas de supprimer le gui, réel parasite pour vos arbres, et plus particulièrement les pommiers ou bien les peupliers. Nous ne vous souhaitons pas de voir apparaître du gui dans vos arbres, car il est synonyme de mauvaise santé… Le gui est un parasite qui épuise les arbres, alors dès son apparition, éliminez-le ! Il vous suffit de le couper au ras de la branche.
Deuxième étape : À vos marques, prêt, plantez ! Le mois de février est propice à la plantation des arbres et arbustes à racines nues.Découvrez comment les planter. Mais aussi, et surtout, plantons les grimpantes ! On compte parmi elles, le chèvrefeuille, la glycine, la clématite, la vigne vierge, ou bien les rosiers grimpants. L’installation d’un treillage préconisé précédemment prendra alors tout son sens. Enfin, parce que l’on adore diversifier notre jardin, n’hésitez pas à replanter les primevères ou azalées offertes à l’occasion des fêtes de Noël. Elles demandent seulement un coin ombragé de votre jardin et un sol drainé.
Troisième étape : Taillez les arbres de votre jardin pour les préparer au printemps. L’objectif est surtout de supprimer les branches mortes et malades… Les arbustes à floraison estivale, comme l’hortensia par exemple, doivent être sévèrement taillés. En ce qui concerne les arbustes à la floraison hivernale, taillez-les dès que leur floraison se termine, à la fin du mois de février pour les plus longs…

La pelouse

Première étape : Passons à la scarification de la pelouse ! La fin de l’hiver approche et l’odeur du printemps se fait sentir. Rien de plus agréable que de profiter d’une pelouse en bon état pour le retour des beaux jours, n’est-ce pas ? La scarification de votre pelouse aura pour effet d’aérer le sol, mais aussi de le libérer de la mousse et des débris végétaux qui se sont entremêlés, formant souvent une couche impénétrable à la surface du sol. Ainsi, le sol s’alimentera beaucoup plus facilement en eau, en air et en nutriments.

Deuxième étape : le terreautage de la pelouse. Cette manipulation consiste à apporter à la pelouse du terreau ou compost bien décomposé, en fine couche, étalé de manière homogène. Prévoyez environ 5 à 10 litres de terreau ou de compost par m2. La couche qui recouvre la pelouse ne doit pas être supérieure à 1cm, pour ne pas l’étouffer. Après cela, votre gazon retrouvera une belle couleur verte, signe de bonne santé !


La fin de l’hiver laisse apercevoir la belle saison, et le doux réveil des végétaux… Votre jardin a besoin de vous et de vos talents de jardinier ! Et entre nous, quel plaisir de pouvoir reprendre contact avec les espaces verts, n’est-ce pas ?

Quelles fleurs lui offrir à la Saint-Valentin ?

Le 14 février, mais aussi tout au long de l’année, offrir des fleurs est un geste plaisant, synonyme d’une attention toute particulière ! À l’occasion de la Saint Valentin, vous souhaitez offrir des fleurs à la personne que vous aimez ? Laissez-nous vous parler de leur signification…

L’éternelle rose

La rose est la fleur de l’amour par excellence. Synonyme de déclaration d’amour, elle est parfaite lorsque vous souhaitez dire à l’autre combien vous l’aimez. D’ailleurs, selon une étude menée en 2015 par FranceAgriMer, la rose est l’espèce référente à offrir à l’occasion de la Saint-Valentin. Sa part de marché était de 59% sur les achats de fleurs. Selon leur couleur, les roses ne délivrent pas tout à fait le même message. Découvrons la signification des deux couleurs les plus populaires :

  • Une rose rouge évoque l’amour passionnel, fort, intense ainsi que le désir. Ce sont les fleurs parfaites pour témoigner de votre puissant amour envers une personne.
  • Une rose de couleur rose est subtile et délicate. La rose rose évoque un amour sincère et passionné. En valorisant la beauté, cette rose invite à la tendresse et à la séduction ! C’est une fleur classique à l’occasion de la Saint Valentin.
  • Si la personne à qui vous offrez des roses ne possède pas de vase, évitez les roses à grandes tiges, qui peuvent très rapidement devenir encombrantes.

    Bouquet de roses rouges pour la Saint-Valentin

    La belle tulipe

    Sortons des sentiers battus, et découvrons une fleur différente, tout aussi subtile, la tulipe. Cette fleur évoque avant tout une promesse faite à l’autre. Elle promet de grands moments d’émotions ! Le bouquet de tulipes rouges est considéré comme idéal pour faire une déclaration d’amour, et plus particulièrement à l’occasion de la Saint-Valentin. À l’inverse, la tulipe jaune évoque un amour à sens unique…Offrir un bouquet de tulipes jaunes suppose que l’autre ne partage pas les mêmes sentiments que vous. Quant à la tulipe blanche, elle signifie le fait de se faire pardonner quelque chose.

    Bouquet de tulipes rouges pour la Saint-Valentin

    La discrète violette

    La violette est synonyme de discrétion et d’amour caché ! Pour la petite histoire, durant l’Antiquité, on recouvrait le lit des jeunes mariés avec des violettes. Alors pourquoi ne pas innover, en offrant un bouquet de violettes ? N’hésitez pas à les offrir à l’occasion d’un premier rendez-vous par exemple. La personne aimée ne pourra qu’apprécier le doux parfum de la violette.

    Bouquet de violettes pour la Saint-Valentin

    Les parfaites fleurs de Camélia

    Les Camélias témoignent de votre admiration envers l’autre, et un romantisme à l’état pur. Par ailleurs, nous pouvons faire référence au roman de Dumas Fils « La Dame aux Camélias », écrit en l’honneur de la femme qu’il aimait. Comme pour la tulipe ou bien la rose, les fleurs de Camélia rouges sont synonymes de passion ardente, d’amour véritable. Les fleurs de Camélia roses possèdent une signification plus douce, qui transmettent l’idée suivante : « Je suis fière de t’aimer. ». Si vous possédez un Camélia au jardin, n’hésitez pas à cueillir ses fleurs, il peut avoir débuté sa floraison.

    Camélia pour la Saint-Valentin

    L’orchidée, d’une beauté inégalable

    Offrir une plante, c’est aussi bien que d’offrir des fleurs, et ça se conserve bien plus longtemps ! L’orchidée est une plante qui évoque la perfection incarnée. Poétique, originale et contemporaine, l’orchidée invite au plaisir. Elle symbolise aussi la fécondité, ce qui peut traduire votre envie de fonder une famille.

    Orchidée pour la Saint-Valentin

    Vous l’aurez compris, pour faire le bon choix, il est essentiel de vous laisser guider par vos émotions… C’est une affaire de goût et de sentiment ! Cependant, selon le langage des fleurs, certaines espèces ne sont pas compatibles avec la Saint-Valentin… Évitez donc les renoncules, synonymes de reproches, les narcisses, synonymes de nombrilisme, les œillets exprimant le dédain, ou bien les roses noires qui symbolisent la rupture…

De la neige au jardin, que doit-on faire ?

Nous sommes en plein cœur de l’hiver, et la neige fait son apparition dans de nombreuses régions… Les flocons tombent au jardin, le recouvrant alors d’un manteau blanc qui redessine le paysage! Mais quels sont les effets de la neige au jardin ? Faut-il s’inquiéter ? Découvrons ensemble les avantages et inconvénients de la neige au jardin.

La neige, protectrice des végétaux

Vous avez sûrement déjà entendu le célèbre adage populaire « Neige de février vaut fumier »… Il est signe des bienfaits de la neige sur les plantes de votre jardin ! En effet, une couche de neige poudreuse au jardin est une excellente protection contre le froid pour vos végétaux. La neige est un très bon isolant, qui protège le sol du froid intense. Alors, la température est plus élevée sous la neige que dans l’air, ce qui sauve un grand nombre de plantes du froid ! Elle présente aussi un avantage lorsqu’elle fond, à la remontée des températures. Cette neige humidifie alors le sol en profondeur et par la même occasion les plantes, souvent déshydratées à cause du gel.
Le saviez-vous ? Lorsque les flocons de neige tombent, ils déposent de l’azote atmosphérique, dont ils se sont chargés lors de leur formation dans les nuages. C’est au moment de la fonte des neiges que l’azote se libère dans la terre, et l’enrichit.

La neige, lourd manteau pour les arbres et plantes du jardin

L’un des inconvénients majeurs de la neige est son poids. Lorsqu’elle s’accumule sur une branche d’arbre et se charge d’eau, la neige s’alourdit et risque de briser les branches en deux. Ce sont plus particulièrement les conifères et arbustes persistants, tel que le camélia, qui risque de casser sous le poids de la neige. La solution ? Les secouer lorsqu’ils sont pleins de neige.
Si vous anticiper les chutes de neige, n’hésitez pas à raccourcir les branches de votre arbuste afin qu’ils soient plus résistants. De plus, songez à recouvrir vos plantes et arbustes les plus fragiles d’un voile d’hivernage, perméable à l’eau, l’air et la lumière. Cela permet donc de conserver la bonne santé des végétaux, tout en les réchauffant de 3 à 4 degrés.


Les gestes indispensables lorsque la neige s’est installée au jardin :

  • • Évitez de marcher sur la pelouse lorsqu’il a neigé, ce qui risquerait d’asphyxier ses racines et de tasser le sol…
  • • Ne pas tasser la neige située sur les végétaux, car cela risquerait de les étouffer et les faire pourrir
  • • Les plantes vivaces et les bulbes printaniers ne craignent pas la neige, laissez-les donc évoluer naturellement, en compagnie de leur manteau de neige
  • • Les persistants à larges feuilles, comme le laurier par exemple, doivent être libérés de leur couche de neige, pour éviter toutes brûlures possibles
  • • Rentrez les plantes les plus fragiles à l’intérieur. Par exemple, les méditerranéennes ne supportent pas le gel.
  • • Comme expliqué précédemment, secouez les branches de conifères et arbustes persistants afin de limiter les risques de casse.
  • Si la neige a endommagé mes plantes, que faire ? Et bien attendons patiemment l’arrivée du printemps…. La belle saison redonnera de la vitalité aux plantes, et leur permettra de repartir de plus belle !
    Ce sont plus particulièrement les persistants qui sont touchées et endommagées par la neige. Cela fait alors apparaître des brûlures. Pour éviter cela, il vous suffit de placer un voile d’hivernage sur les plus frileuses, comme expliqué précédemment...

    Protégeons la petite faune du jardin

    Même si de nombreux animaux savent s’adapter à leur environnement et à l’arrivée du froid, les petites bêtes du jardin ont souvent besoin d’un coup de pouce pour passer un hiver serein.
    Les vers de terre : Pour aider les verres de terre à s’alimenter en matières organiques, étalez sur vos plates-bandes du compost ou bien des débris de végétaux. En plus de ralentir la gelée de votre sol, il aidera à nourrir les petits vers de terre.
    Les hérissons : Les hérissons hibernent tout l’hiver sous un tas de branchages, de feuilles et de mousse. Pour lui venir en aide, installez-lui un nid rempli de feuilles mortes, et laissez- le dormir paisiblement ! Il ne doit surtout pas être réveillé.
    Les grenouilles : Ces petites bêtes se protègent du froid dans la vase. Elles y passent l’hiver, jusqu’au retour des beaux jours. Si vous disposez d’un point d’eau au jardin, laissez de la vase sur les bords, afin de faciliter l’endormissement et la survie des grenouilles.


    L’hiver est une période de repos végétatif… C’est le moment d’observer la nature endormie et paisible. À l’occasion, la neige nous offre toujours un magnifique spectacle ! Très souvent bénéfique pour vos végétaux, elle favorise le développement du jardin… Toutefois, la neige peut brûler les plantes les plus fragiles, plus particulièrement les persistants. Comme expliqué précédemment, attendez le retour des beaux jours si vous n’avez pas pu anticiper…

Pourquoi opter pour une paire de bottes avec soufflet ?

Le soufflet est un élément ajoutée à une paire de bottes en caoutchouc dans l’objectif de s’adapter à votre mollet ! C’est aussi un élément esthétique, qui habille la botte et apporte une touche d’originalité. Il peut être en cuir, en caoutchouc ou même en élasthanne.

Comment savoir si je dois opter pour une botte avec soufflet ?

Tout d’abord, prenez le temps de calculer votre tour de mollet afin de décider si oui ou non, il vous faut opter pour une botte avec soufflet. Asseyez-vous sur une chaise, pied à plat sur le sol et le genou plié à 90 degrés. Munissez-vous d’un mètre ruban afin de mesurer la partie la plus large de votre mollet ! Evitez de tirer sur le mètre, car cela risquerait de décaler la mesure… N’hésitez pas à mesurer vos deux mollets, et référez-vous au plus fort. Chez Blackfox, nous préconisons de choisir des bottes de pluie avec soufflet si la largeur de votre mollet dépasse 12 cm !

La spécificité du soufflet

Le soufflet est l’élément d’une botte qui permet une grande adaptabilité morphologique. En effet, son objectif premier est de s’adapter à tous les types de mollet. Le système de serrage est simple d’utilisation. Facilitant l’enfilage, le soufflet vous procure donc un confort dans la botte plutôt un confort pour chausser et déchausser Il en va de même lorsque vous l’enlever ! Si vous avez pour habitude de rentrer à l’intérieur de vos bottes du jean ou bien un pantalon épais, le soufflet s’avère être une solution pour être à votre aise.
Il existe différents types de soufflet :

  • - Soufflet latéral ou arrière avec boucle : il favorise l’enfilage de la botte en caoutchouc. Vous pouvez vous permettre de l’ajuster en fonction de la largeur de votre mollet, et de votre pantalon, s’il est rentré à l’intérieur.
  • - Soufflet arrière élastique : c’est un bon moyen de gagner de l’ampleur pour votre jambe et principalement pour le mollet. Si vous avez un mollet fort, n’hésitez pas à choisir des bottes au soufflet élastique, afin de gagner entre 1 et 2 cm de tour de mollet, comparé aux mensurations standards. À l’inverse du soufflet avec boucle, le soufflet élastique s’adapte surtout aux bottes en cuir.
  • Chez Blackfox, nous avons donc élaboré des modèles de bottes en caoutchouc avec soufflet, qui permettent un confort optimal lors de la pratique de vos activités extérieures. Dans cette démarche, nous souhaitons créer des bottes qui correspondent à tous les types de morphologie. Découvrons ensemble nos deux modèles phares de la gamme avec soufflet.

    Les bottes Blackfox avec soufflet

    La botte Ambre pour femme en caoutchouc naturel, doublée coton, apporte confort et souplesse. Son soufflet et sa boucle d’ajustement s’adaptent à tous les types de mollet ! Cette botte femme fabriquée main, est idéale pour jardiner ou bien se balader en ville. Elle est disponible du 36 au 42.

    Bottes Ambre pour femme

    La botte Dakota pour homme offre les mêmes avantages que la précédente. Fabriquée à partir de caoutchouc naturel de haute qualité, cette botte de jardin est idéale pour une utilisation loisir. Elle est dotée d'un soufflet d'ajustement et d'une boucle de serrage pour épouser au maximum la forme de votre mollet...Fabriquée main, la botte Dakota est disponible du 39 au 46.

    Bottes Dakota pour homme

    Bien choisir votre paire de bottes, c’est important ! Véritable outil de jardinage, ou bien simple accessoire pour pratiquer vos loisirs en extérieur les pieds bien au sec, il est préférable de privilégier un confort optimal. Sachez qu’il existe également une alternative aux bottes avec soufflets : les demi-bottes ! Faciles à enfiler, elles s’adaptent plus facilement aux différentes tailles de mollets.

Zoom sur l’Amaryllis, une plante d’intérieur d’hiver

Plante très appréciée en décoration d’intérieur, l’Amaryllis impressionne toujours par la beauté de ses fleurs aux multiples couleurs… Découvrons ensemble quelles sont ses origines et comment s’occuper d’elle pour la conserver le plus longtemps possible.

Qui est vraiment l’Amaryllis ?

L’Amaryllis est une plante bulbeuse aux fleurs gracieuses et aux origines tropicales, puisqu’elle provient d’Amérique du Sud. Elle appartient au genre botanique des Hippeastrum, d’environ 80 espèces de plantes à bulbes, issues des régions tropicales d’Amérique du Sud et Centrale. Surnommée « Naked Lady », dame nue, en Amérique, parce qu’elle ne possède pas de feuilles, l’Amaryllis porte généralement 4 à 6 magnifiques fleurs. Le nom « Amaryllis » prend son origine dans l’Amaryllis Belladone, véritable Amaryllis, cultivée en terre dans les jardins. L’Amaryllis Belladone est une plante originaire d’Afrique du Sud qui est issue de la famille des Amaryllidaceae. À l’inverse de l’Amaryllis, c’est une plante d’extérieur rustique. En conséquence, l’Amaryllis comme plante d’intérieur est un hybride. Elle se distingue par ses très gros bulbes et ses fleurs imposantes supportées par de longues tiges. L’espèce la plus connue est celle du « Red Lion » dont la couleur traditionnelle est le rouge. Vous trouverez ses bulbes en vente d’octobre à février dans les jardineries. On cite aussi l’espèce d’Amaryllis « Apricot beauty », aux couleurs pastel, qui est particulièrement tendance ! Les variétés blanches, telle que « Mont Blanc » sont aussi très appréciées pour leur douceur et volupté.

Comment planter ou replanter une Amaryllis ?

La plante Amaryllis se cultive en pot et peut vivre jusqu’à 4 ans avant d’être rempotée. Le bulbe d’Amaryllis doit être planté dans un pot suffisamment lourd pour supporter ses grandes tiges ainsi que ses fleurs spectaculaires ! À partir du mois d’octobre jusqu’à février, il est possible de planter le bulbe et la floraison interviendra deux mois plus tard.
Passons de la théorie à la pratique et découvrons comment planter l’Amaryllis ?

  • 1) Tout d'abord, équipez-vous de gants de plantation qui vous faciliteront la tâche. Choisissez un terreau adapté aux plantes fleuries. Il peut être composé, à part égale, de terre de jardin, de terreau et de sable. Nous vous conseillons de disposer dans le fond du pot des billes d’argiles afin de favoriser le drainage de l’eau et d’éviter l’asphyxie de la plante.
  • 2) Munissez-vous d’un pot troué (pour laisser couler l’eau), suffisamment grand pour accueillir le bulbe. Ce dernier peut être gros, ce qui favorisera le développement de grosses fleurs et de grandes tiges !
  • 3) Plantez le bulbe dès que vous le pouvez… Si jamais ses racines apparaissent sèches, pas de panique ! Laissez tremper la base du bulbe dans l’eau durant quelques heures, afin qu’il se réhydrate. Il est important de laisser 1/3 du bulbe à l’air libre pour ne pas qu’il pourrisse.
  • 4) Patience, il ne vous reste plus qu’à attendre de voir apparaître les premières tiges et fleurs !
  • Quand et comment faut-il replanter l’Amaryllis ?
    Tous les 4 à 5 ans, vous pouvez rempoter le bulbe à l’automne pour redynamiser le développement de la plante. Les techniques de plantation sont identiques à celles présentées précédemment.

    Comment prendre soin de l’Amaryllis ?

    L’Amaryllis doit être disposée dans un endroit lumineux mais protégé par les rayons directs du soleil afin qu’elle ne s’assèche pas. Elle apprécie le terreau léger. Il peut être intéressant de la nourrir d’un engrais liquide pour potées fleuries dans l’objectif de soutenir la floraison et la croissance du feuillage.
    N’hésitez pas à arroser l’Amaryllis tous les 3 à 4 jours, en petite quantité, afin de maintenir le terreau légèrement humide (2 fois par semaine). Dès que les fleurs fanent, l’Amaryllis entre dans la période « dite » de repos végétatif. Vous pouvez poursuivre son arrosage, mais de manière plus espacée, en y ajoutant tous les 15 jours une demi-dose d’engrais pour plantes fleuries. Puis, les feuilles se mettront à jaunir… Coupez alors la tige à 2 ou 3 centimètres du bulbe et laissez les feuilles pousser. Vous pouvez désormais placer le pot dans un endroit abrité du soleil et observer le feuillage se développer naturellement. Cette période de dormance durera 2 à 3 mois avant de refleurir.L’arrosage doit être stoppé, car la sécheresse est indispensable afin de démarrer un nouveau cycle de végétation.


    Les couleurs pétillantes de cette fleur d’intérieur exotique, sa floraison abondante et ses grandes tiges sont très appréciées, surtout à l’occasion des fêtes de Noël ou au cours de l’hiver. Qu’elle soit blanche, rouge, jaune, rose fushia ou bien orange…l’Amaryllis est un réel élément de décoration quotidien, qui ajoute une touche de modernité, d’exotisme et de naturel à votre intérieur.

Quels soins apporter à vos cactus et plantes grasses d’intérieur ?

Les plantes d'intérieur remplissent de nombreuses fonctions : - elles habillent une maison, c'est une vraie touche de décoration, - elles apportent un aspect naturel à votre intérieur, - elles vous permettent de profiter d’un petit bout de nature, même chez vous. Découvrez alors nos conseils pour prodiguer les soins essentiels au développement des cactus et plantes grasses.

Les 3 gestes indispensables à apporter à vos cactus et plantes grasses

Geste numéro 1 : arroser sa plante d’intérieur pour de bonnes conditions de vie. En effet, l’arrosage d’une plante est indispensable pour maintenir sa croissance. Les cactus et autres plantes grasses, dites succulentes, sont adaptées à la sécheresse et ont donc des exigences bien particulières en matière d’arrosage. Ces plantes effectuent des réserves d’eau dans leurs feuilles, tiges ou bien leurs racines. Les arrosages se feront alors durant la période de croissance, afin de constituer des réserves d’eau lors de leur repos végétatif. Ce dernier, intervient très souvent en hiver.
Alors, lorsque le cactus ou bien la plante grasse est en repos végétatif, les besoins en eau sont minimes, voire même inexistants. Nous ne dépasserons donc pas un arrosage par mois, voire aucun arrosage si la plante n’en a pas besoin. En pleine période de croissance, la fréquence d’arrosage est légèrement plus élevée, d’une à deux fois par mois. On privilégiera un arrosage copieux mais espacé dans le temps. Attention : veillez à ne pas arroser les feuilles, et à ne pas détremper les racines. Une plante succulente sous-arrosée présentera un aspect terne, des feuilles rétractées et des gerçures. NB : si vous avez pour habitude d’utiliser un arrosoir, oubliez le pommeau qui risquerait de mouiller les feuilles. D’ailleurs, l’eau utilisée doit être tempérée, très peu calcaire et peu chlorée.
Geste numéro 2 : choisir un emplacement lumineux. Vous le savez, aucune plante ne peut vivre sans lumière. L’endroit idéal pour une plante verte succulente est donc une fenêtre, exposée au soleil ! Les cactus et plantes grasses sont originaires des pays chauds, elles se nourrissent donc de la chaleur. Après les températures estivales, les succulentes apprécient se reposer dans une pièce fraîche avec peu d’humidité. N’hésitez pas à placer vos plantes dans une pièce peu chauffée, près d’une source de lumière ! Ce repos est indispensable pour que vos plantes fleurissent l’année suivante.
Geste numéro 3 : porter attention aux maladies possibles. Savez-vous que l’ennemi numéro des cactus et plantes grasses est la pourriture ? Ce sont des champignons qui se développent suite à une humidité trop importante. Vous pouvez aussi trouver d’autres maladies dites cryptogamiques…Prenez le soin de tailler les parties malades afin d’éviter la propagation de la maladie. Vous retrouverez aussi les cochenilles comme parasites pouvant attaquer les plantes grasses et cactus. Comment les combattre de manière responsable ? Un peu d’eau savonneuse sur un chiffon, que vous frotterez sur la plante.

Rempotez votre plante d’intérieur

Le rempotage devient nécessaire lorsque les racines de la plante ne sont plus en capacité de se développer. Mais, comment savoir si votre plante doit être rempotée ? Pour les jeunes plantes, nous conseillons un rempotage tous les deux ans. Pour les plantes plus âgées, préférez un rempotage tous les 4 ans. NB : Nous préconisons de rempoter vos plantes d’intérieur à la fin de l’hiver de préférence, juste avant le démarrage de la végétation. Avant de rempoter la plante, vérifiez si elle n’est pas en période de fleuraison, ce qui risquerait de la fragiliser voir de stopper son développement.

Quelles sont les étapes à suivre ?

  • 1) Munissez-vous de terreau de rempotage adapté aux cactus et plantes grasses, au sein d’un pot de diamètre de 2 à 3 cm supérieur à l’ancien. D'ailleurs, n'hésitez pas à vous équiper de gants de plantation pour vous faciliter la tâche.
  • 2) Installez un lit de drainage à base de billes d’argiles d’environ 5 cm d’épaisseur. Les billes d’argile ont pour vertu de drainer l’eau et donc de préserver l’hydratation de la plante.
  • 3) Remplissez la moitié du pot du terreau puis placez-y la plante au centre, et comblez les vides avec le même terreau.
  • 4) N’arrosez la plante que si jamais le terreau est très sec.
  • Votre plante est désormais repartie pour 3 à 4 ans de croissance !


    Au-delà d’un aspect esthétique, les plantes d’intérieur nettoient l’air et vont même jusqu’à améliorer la circulation du son, tout en évitant la diffusion d’ondes trop rapides. Parce qu’elles améliorent notre qualité de vie et rendent nos intérieurs plus écologiques, ces plantes méritent toute notre attention. Retrouvez-nous la semaine prochaine pour un focus sur un autre type de plante, l’Amaryllis.

Quelles bottes chausser cet hiver ?

L’hiver s’est installé, le froid aussi, mais cela ne doit pas pour autant vous empêcher de profiter des merveilles de la nature ! Quelques petits travaux au jardin, une longue balade en forêt, une promenade en campagne, une randonnée à la montagne ou bien une virée en ville… Toutes vos activités extérieures nécessitent un équipement chaussant adapté aux conditions météorologiques ! Blackfox a donc réalisé, pour vous, une sélection des incontournables de l’hiver.

Par temps de pluie

Rien de plus désagréable que d’avoir les pieds mouillés lorsque vous profitez de la nature … À la ville ou à la campagne, en forêt ou au jardin, être bien chaussé suppose avoir les pieds au sec pour pratiquer toutes les activités extérieures possibles ! Pour ce faire, nous avons sélectionné deux paires de bottes idéales pour sortir sous la pluie cet hiver.

Découvrez les bottes et demi-bottes Candice pour femmes, disponibles du 36 au 41, en rose ou beige.

Composée d’une alliance innovante de PVC et de néoprène, la botte Candice apporte isothermie, souplesse et style lors de vos activités extérieures. Vous gardez alors les pieds au chaud et au sec, tout en étant tendance pour vaquer à vos occupations par temps de pluie.

Bottes et demi-bottes Candice

Les bottes Dakota pour hommes, allant du 39 au 46, fabriquée à partir de caoutchouc naturel.
La botte de jardin Dakota est idéale pour une utilisation loisir ! Dotée d’un soufflet d’ajustement et d’une boucle de serrage, elle épouse au maximum la forme de votre mollet. Les bottes Dakota sont fabriquées à la main, à partir d’un caoutchouc naturel de haute qualité. Son style dynamique et sa praticité font d’elle une botte tout terrain. De quoi pratiquer, par temps de pluie, les activités de jardinage ou de loisirs qui vous plaisent.

Bottes Dakota pour homme

Les bottes enfants Mikado, disponible du 22 au 34, en rose, vert et bleu.
Classique et intemporelle la nouvelle botte enfant 'Mikado' séduit par son design sobre et épuré. Cette botte enfant, faite main, est en caoutchouc naturel apportant confort et souplesse. Idéale pour les bambins qui aiment sauter les deux pieds dans les flaques d’eau !

Bottes Mikado pour enfants

Par temps froid

Le thermomètre est désormais négatif dans votre région ? Vous vous apprêtez à partir en vacances au ski ? Vous côtoyez le grand froid tous les hivers ? Blackfox a confectionné et sélectionné pour vous des bottes et chaussures adaptées aux périodes de froid, vous apportant confort et chaleur afin de profiter à fond de la nature !
Optez pour les demi-bottes et bottillons Cheyenne adultes et enfants noirs ou marrons-beiges, disponibles du 24/25 au 34/35 et du 36/37 au 42/43.
Ultra-chaudes et entièrement imperméables, la demi-botte et le bottillon Cheyenne sont dotés d’une fourrure intérieure épaisse et chaude ! En PVC, finition brossée, la Cheyenne imite parfaitement l’effet daim, pour être tendance où que vous alliez, sous la neige, sous la pluie et par grand froid.

Demi-bottes et bottillons Cheyenne

Les chaussures Irena pour femmes (37-42) et Bradley pour hommes (40-47) à chausser dans la neige.
Légères et ultras chaudes, ces chaussures de marche adaptées aux terrains enneigés, sont conçues selon une formulation innovante composée de caoutchouc synthétique "Téfaprène", conférant aux produits une grande légèreté. Le haut de la chaussure est en textile traité Téflon (imperméable, et anti tâche). Ces deux paires de chaussures de marche sont entièrement fourrées et sont dotées de semelles à crampons adaptées à tous les terrains, parfaites pour profiter de vos séjours au ski, ou bien des régions neigeuses.

Chaussures Irena et Bradley

Chaussez les chaussures Ontario, beiges ou noires, mixtes, allant du 37 au 47.
Balades et marches au grand air ont comme un air de légèreté ! Formulée à partir d'une matière innovante en caoutchouc synthétique, la chaussure Ontario vous surprendra par son extrême légèreté ! Elle possède un textile déperlant, imperméable et anti-tâches. La fourrure intérieure est très agréable pour se balader en hiver les pieds bien au chaud... Les semelles à crampons permettent de marcher sur tous types de terrains. Les randonnées d’hiver n’auront plus de secret pour vous !

Chaussures Ontario mixtes

De la maison au jardin

Laissez-vous tenter par les sabots pour femmes Cosy, disponibles du 36 au 42, et les sabots mixtes Oslo, allant du 36 au 46.
Trajet jusqu'à la boite aux lettres, récolte des légumes d'hiver dans le potager... Les petits allers et retours de votre maison à votre jardin sont fréquents, même en hiver ! Les sabots de jardin Cosy et Oslo sont parfaits pour ces types d'utilisations. Ils sont doublés en fourrure polyester pour garder vos pieds au chaud. Leur grande légèreté (en matière EVA) et leurs talons ouverts assurent un chaussage et déchaussage aisés. Ces sabots de Jardin femme ou homme assurent un confort optimal, pour se sentir au jardin comme dans des chaussons. Les sabots Cosy existent en bleu et rose. De plus, retrouvez les sabots Oslo en rose, violet, kaki, marron et noir.

Sabots Cosy pour femmmes et Oslo mixtes


Froid et loisirs extérieurs sont compatibles lorsque vous êtes bien équipés ! De plus, c’est un plaisir de redécouvrir la nature endormie, les cimes enneigées, les balades ensoleillées… L’hiver, à travers sa nature au repos, insuffle calme et sérénité en attendant les premiers frémissements du printemps. Si vous souhaitez essayer un produit de cette sélection des incontournables de l’hiver, cliquez ici pour trouver le revendeur Blackfox le plus proche de chez vous.