Actualité

Article

Comment reconnaître les insectes pollinisateurs au jardin ?

Comment reconnaître les insectes pollinisateurs au jardin ?

Share Button

Les abeilles sont de sortie ! On peut les voir butiner, virevolter entre les fleurs et occuper le jardin durant toute la belle saison ! Mais que sait-on vraiment sur ces insectes pourtant si importants pour l’équilibre de la planète ? Qui sont-ils ? Comment reconnaître tous les insectes pollinisateurs ? Le renard noir vous dit tout sur les pollinisateurs…

Les insectes pollinisateurs, qu’est-ce que c’est ? 

Les insectes pollinisateurs sont des insectes qui se nourrissent des fleurs, en butinant. Lorsqu’ils butinent, ces insectes transportent du pollen de fleurs en fleurs, ce qui permet alors d’assurer leur pollinisation. 

Mais alors qu’est ce que la pollinisation ? 

La pollinisation est une étape très importante dans la reproduction des plantes à fleurs puisqu’elle rend possible la fécondation des fleurs femelles. 

En effet, les fleurs se divisent en trois catégories :

  • - les fleurs mâles : elles possèdent un organe reproducteur masculin appelé étamine. Au bout de celui-ci, on retrouve l’anthère qui produit le pollen. Le pollen se matérialise en minuscules grains qui seront fécondés par la fleur femelle. 
  • -  les fleurs femelles : elles possèdent aussi un appareil reproducteur, qui se nomme le pistil. Il est composé d’un stigmate qui permet de capter le pollen de la fleur mâle,  et d’un ovaire qui sera fécondé grâce au pollen déposé par les insectes. 
  • - fleurs hermaphrodites composées d’un pistil et d’une étamine 

La pollinisation peut se faire de plusieurs façons : par le vent ou bien par les animaux. 

Lorsque la pollinisation des fleurs se fait grâce au vent, on appelle ça l’anémogamie. C’est une façon, pour les fleurs, de ne pas être dépendantes des animaux, mais le pourcentage de pollinisation est bien plus faible car le vent ne dépose qu’une infime partie de pollen sur le pistil de la fleur femelle. 

Tandis que la pollinisation par les animaux est bien plus précise et efficace. On parle alors de zoogamie. Les pollinisateurs sont attirés par le pollen et nectar que les fleurs produisent, et dont ils se nourrissent. Par conséquent, les restes de pollen et de nectar restent accrochés aux animaux concernés, et c’est en passant de fleurs en fleurs qu’ils déposent le pollen, fécondant alors les fleurs femelles. 

Voici un petit schéma récapitulatif : 

Qui sont les insectes pollinisateurs du jardin ? 

Partit à la découverte du jardin et de ses insectes, le renard noir a dressé une liste des différents insectes pollinisateurs :

  • Les abeilles, qui appartiennent à l’ordre des hyménoptères. Il existe deux types d’abeilles, les abeilles domestiques et les abeilles sauvages. Leur différence ? Les abeilles sauvages ne font pas partie d’une colonie et n’ont généralement pas de reine. Les abeilles domestiques sont les insectes volants pollinisateurs les plus nombreux. 

Une abeille serait capable de butiner à elle seule 250 fleurs par heures, et de stocker avec une seule patte 500 000 grains de pollen. (source) Certaines études révèlent que les abeilles polliniseraient 80% des plantes sauvages et 75% des cultures étant destinées à l’alimentation humaine. 

  • Les bourdons, qui appartiennent aussi à l’ordre des hyménoptères : c’est grâce à leur corps poilu que ces insectes déplacent si bien le pollen d’une fleur à une autre ! C’est un très bon pollinisateur. 
  • Les guêpes et frelons : ces deux insectes nous font souvent peur car ils piquent lorsqu’ils se sentent en danger… Pourtant, ils ont un rôle très important en tant que pollinisateurs. Par exemple, les guêpe agaonidae, autrement appelées les guêpes du figuier sont en charge de la pollinisation des figuiers. Le figuier est alors totalement dépendant de ces guêpes. Quant aux frelons, ce sont les mâles qui se chargent de la pollinisation de certaines plantes durant le mois de septembre. 
  • Les coléoptères pollinisateurs : la trichie commune, la cétoine dorée ou encore le oedemere noble sont insectes de la familles des coléoptères qui pollinisent le plus nos fleurs. D’ailleurs, l’histoire raconte que les premiers coléoptères étaient les premiers insectes pollinisateurs au monde, il y a 200 millions d’années… (source)
  • Les diptères : ce nom d’insecte vous parle ? Ce n’est autre que la famille d’insectes dans laquelle la mouche se trouve ! En s’intéressant de plus près à la famille des diptères, on découvre les syrphes, qui regroupent environ 5000 espèces différentes de mouches ! Elles ressemblent beaucoup d’apparence aux abeilles, guêpes ou bourdons, et elles font du surplace lorsqu’elles volent ! 
  • Les papillons pollinisateurs : les papillons font partie de la famille des lépidoptères et regroupe jusqu’à 174.233 espèces ! (source) Ils possèdent une trompe leur permettant de boire le nectar directement présent dans la fleur. Les papillons pollinisateurs se divisent en deux grands groupes : 
  • les papillons de jour : ces papillons “diurnes” possèdent une très bonne vue leur offrant la capacité de distinguer la couleur des fleurs
  • les papillons de nuit : aussi appelés papillons nyctalopes, ces papillons de nuit possèdent un très bon odorat qui leur permet de repérer les fleurs aux doux parfums…  

Parrainer une ruche, c’est possible 

Vous aimeriez contribuer à la protection des insectes pollinisateurs et faire un geste pour l’environnement ? Et si vous parrainiez une ruche ? 

Le renard noir a décidé de participer à la préservation des abeilles il y a déjà plusieurs années… C’est l’association Un toit pour les abeilles qui a rendu ce geste possible. En effet, que vous soyez un particulier ou bien une entreprise, un toit pour les abeilles vous accompagne dans votre démarche responsable. Depuis 10 ans, cette association met en relation des apiculteurs, passionnés des abeilles et de la nature, avec des personnes souhaitant participer à la sauvegarde des abeilles ! Pour vous remercier de ce geste, vous recevrez un petit pot de miel à chaque fin d’année… Et il est délicieux ! Ce n’est pas le renard noir qui vous dira le contraire… À ce jour, 63 534 parrains particuliers et 2 244 entreprises se sont engagés pour les abeilles et leur protection. Alors, lancez-vous !

Il ne reste plus qu’à sauter les deux pieds dans les bottes et partir à l’exploration des coins de nature à côté de chez soi… L’occasion de découvrir et reconnaître de nombreux insectes pollinisateurs, qui participent au développement de nos jardins ! 

Le renard noir met à votre disposition un véritable petit cahier de reconnaissance des pollinisateurs ! Téléchargez, imprimez et partez à l’exploration avec les minis aventuriers : lien freebies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de résoudre l'opération pour poster un commentaire *

Catégories

Inscription à la newsletter



metier-FR
metier-FR
metier-FR