Actualité

Article

Comment se débarrasser des cochenilles ?

Comment se débarrasser des cochenilles ?

Share Button

La cochenille, ça vous parle ? C’est l’un des parasites les plus fréquents au jardin ! Elles font des dégâts variables au printemps, en été et même à l’automne… Agrumes, cactées, hibiscus, hortensias, palmiers, orchidées, olivier, mûriers, roses… Un grand nombre de plantes sont mises en danger. Avec Blackfox, apprenez donc à vous débarrasser des cochenilles qui prennent trop de place au jardin…

Mais qui sont vraiment les cochenilles ?   

Les cochenilles sont des insectes qui se développent au jardin sous tous les climats, mais aussi sur vos plantes d’intérieur… Ce sont des hémiptères, de la même famille que les pucerons, les aleurodes ou bien encore les psylles. Leur sécrétion peut se matérialiser par des graines, des filaments, des moules, des lichens ou encore être farineuses…  

-          Les cochenilles à carapace : Ces insectes sont recouverts d’une coque cireuse noire, grise ou brune ! Cette cochenille est pulvinaire, ce qui signifie que lorsqu’elle pond, elle développe un amas blanchâtre. Ces nuisibles apparaissent au printemps, en mars et avril, pondent en mai et l’éclosion se fait entre mai et juillet. On la retrouve sur les hortensias, les camélias, l’érable, le marronnier, le tilleul, la vigne, le figuier, etc…

-          Les cochenilles à bouclier : Comme la cochenille à carapace, la cochenille à bouclier possède une coque, soit brune rougeâtre, brune foncé ou encore blanchâtre. Elle se développe très souvent sur les oliviers ou agrumes en tout genre.

-          Les cochenilles farineuses : On la rencontre très souvent sur les plantes d’intérieur ou de serre… Elles sont de forme ovale, blanches, à filaments blancs. Lorsqu’elles sont fécondées, elles pondent une centaine d’œufs dans une sorte d’amas cotonneux blanc. Les larves non fécondées se nourrissent ensuite de la sève des plantes. Sachez que les cochenilles farineuses apprécient la chaleur, entre 25 à 30 degrés, et un taux assez élevé d’humidité. Ce type de cochenille est très présent sur la sauge, les succulentes, les cactées, l’amaryllis, l’abutilon, etc…

Les cochenilles représente aujourd’hui 21 à 24 familles, soit 8000 espèces d’insectes ! Cet insecte piqueur-suceur aspire la sève des plantes, ce qui les affaiblit et peut aller jusqu’à les tuer…

Les dégâts effectués par la cochenille

Vous l’aurez compris, une attaque intensive de cochenilles peut littéralement condamner la plante. Le fait que les cochenilles se nourrissent de sève affaiblit la plante et altère son bon développement et sa croissance. En particulier sur les fruitiers, où elles peuvent condamner la récolte, voir même l’arbre…

Les cochenilles font donc un grand nombre de dégâts :

  • - Elles piquent et tâchent les végétaux ainsi que leurs fruits
  • - Elles transmettent des virus aux plantes
  • - Elles empoisonnent la plante
  • - Elles favorisent le développement de champignons sur la plante
  • - Elles colonisent les racines, ce qui les fait pourrir petit à petit
  • - Le miellat (liquide excrété par les cochenilles) obstrue les stomates des feuilles, ce qui entraîne alors une diminution de la photosynthèse. Les stomates des feuilles permettent la régulation des échanges gazeux entre la plante et l’atmosphère.

En bref, les cochenilles sont très parasitaires et mettent en danger vos plantes… 

Quel traitement pour éliminer les cochenilles ?

Pour éliminer les cochenilles, nous privilégions un traitement naturel pour préserver un maximum la plante et l’environnement…

Si l’invasion est moindre, pour lutter contre les cochenilles farineuses :

  • - Mettre de l’alcool à brûler dans un récipient, type bol
  • - Y ajouter de l’eau
  • - Puis plongez-y un coton tige
  • - Et, enlevez les cochenilles directement sur la plante, à l’aide du coton tige.

Pour stopper le développement des cochenilles à carapace :

  • - Dans un pulvérisateur, versez un litre d’eau
  • - Ajoutez-y une cuillère à café de savon noir et d’huile végétale
  • - Et enfin, terminez le mélange en ajoutant une cuillère à café d’alcool à brûler.
  • - Mélangez et pulvérisez sur la plante.

L’huile et le savon noir ont une action étouffante sur la cochenille. L’alcool à brûler ou ménager aura quant à lui une action répulsive.

On peut aussi  appliquer une autre méthode, tout aussi pratique et rapide :

Il faut de l’eau, de l’huile d’olive, du produit vaisselle, une cuillère à café et un pinceau.

  • - Versez une cuillère à café d’huile l’olive dans un récipient d’eau
  • - Ajoutez-y quelques gouttes de produit vaisselle
  • - Mélangez pour que la préparation soit homogène
  • - Trempez le pinceau dans la préparation et appliquez-la sur toutes les cochenilles présentes sur vos plantes…

Enfin, il est tout à fait possible de prendre le temps d’enlever les cochenilles une par une, à la main.  Munissez-vous des gants vynil, ils sont fins et permettent d’effectuer de petits travaux demandant dextérité et précision. 

Vous êtes désormais fin prêts pour affronter les cochenilles et les éloigner de vos plantes d’intérieur comme d’extérieur ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de résoudre l'opération pour poster un commentaire *

Catégories

Inscription à la newsletter



facebook_ah2015
facebook_ah2015
facebook_ah2015