Actualité

Article

Quand et comment planter vos arbres et arbustes au jardin d’ornement ?

Quand et comment planter vos arbres et arbustes au jardin d’ornement ?

Share Button

Une nouvelle saison s’annonce… Et cela nous donne envie de planter de nouveaux arbres, de rajouter de la verdure, des fleurs et de la couleur au jardin d’ornement ! Les moments passés sur le transat ou autour d’un déjeuner sur la terrasse seront encore plus agréables…Le renard noir vous en dit donc plus sur quand et comment planter les arbres et arbustes au jardin d’ornement ! 

Quand planter les arbres et arbustes au jardin d’ornement ?

Aujourd’hui, il est possible de planter des arbres tout au long de l’année grâce aux plantes en conteneur, tant que l’on ne se trouve pas sur une période de gelées… Cependant, les périodes d’octobre-novembre ou bien de mars-avril sont à privilégier. L’automne reste tout de même la saison favorite pour planter les arbres et favoriser leur enracinement. Mais, toutefois, le printemps est aussi une saison propice puisque le sol se réchauffe doucement et dégage son potentiel de vie, dont les arbres et leur système racinaire vont pouvoir profiter.

Tous à nos bottes de jardinage et nos gants de plantation, et direction le jardin ! 

Quels arbres et arbustes peuvent être plantés au jardin d’ornement ?

Les arbres à mottes de tourbe et les arbustes en pots peuvent idéalement être plantés jusqu’à la fin du printemps. Il est important de choisir des essences adaptés à notre jardin, au climat local et aux autres végétaux présents au jardin… En se déplaçant chez un pépiniériste ou en jardinerie, les professionnels nous dirigeront vers les végétaux les plus adaptés à votre exposition et votre terre. Alors, n’hésitons pas à demander conseil ! 

Du côté des petits arbustes,  nous apprécions particulièrement : 

  • - les camélias qui se développent à la fin du mois de février et durant tout le mois de mars iront très bien au jardin d’ornement et apporteront une touche de couleur 
  • - les cognassiers du Japon sont aussi très adaptés au jardin printanier… Fleurs roses, rouges, oranges ou blanches… 
  • - le romarin au feuillage aromatique, qui fleurit de jolies fleurs bleues… Un vrai plaisir pour l’odorat ! 
  • - le loropetalum, assez peu connu, cet arbuste est décoratif avec son beau feuillage et son impressionnante floraison au début du printemps… Ses fleurs roses, rouges ou blanches apporteront de la couleur au jardin ! 

Du côté des arbres : 

  • - Vous possédez un jardin en ville ? L’albizia pourra parfaitement convenir à cet emplacement puisqu’il résiste particulièrement bien à la pollution atmosphérique ! En motte, en conteneur ou bien à racines nues, cet arbre se plante entre mars et avril, après les fortes gelées… 
  • - Parce que le cerisier est très apprécié, pourquoi ne pas lui donner une place dans votre jardin ? 
  • - Le cornouiller est un arbre qui égaye le jardin tout au long de l’année avec ses fleurs blanches… Et il trouve sa place dans toutes les régions de France. On privilégie une plantation en avril, qu’il soit en conteneur ou bien en pot… Il est conseillé de bien l’arroser au début de son développement, surtout lors des fortes chaleurs. 
  • - Le figuier trouve aussi sa place au jardin au printemps…L’anticipation de sa taille est importante afin de correctement définir la distance à laquelle il sera planté. En effet, ses racines peuvent causer des dégâts aux murs ayant été montés en pierres sèches. 

Comment planter les arbres et arbustes au jardin ?

Par conséquent, la période s’étalant de début septembre jusqu’à fin mars est propice à une meilleure reprise des arbres et arbustes en pot ou conteneur… Le renard noir nous partage les différentes étapes à suivre pour bien planter un nouvel arrivant au jardin :

1ère étape : Choisir son emplacement 

Un arbre évolue avec le temps et au fil des saisons, il prend de la place et peut parfois devenir encombrant… Pour ne pas se retrouver dans une telle situation, il est bon de penser à la taille adulte de l’arbre avant même de le planter. En choisissant une variété adaptée à la surface de notre terrain, on se facilite la vie, mais aussi celle de l’arbre ! 

N’oublions pas qu’une fois bien développé, l’arbre pourra créer une zone d’ombre plus ou moins importante. Cette partie aérienne de l’arbre se nomme le “houppier”. Là aussi, le choix doit être mûrement réfléchi pour que l’ombre en question n’empiète pas trop sur la terrasse ou sur la maison… 

Le renard noir nous conseille de ne pas planter d’arbre à proximité d’une habitation à cause des risques de chutes lors d’intempéries… Il en va de même pour le système racinaire, qui de par sa puissance, peut soulever des revêtements au sol ou bien abimer des fondations de bâtiment. 

2ème étape : faire un trou de plantation

  • - Pour planter l’arbre ou l’arbuste dans les meilleures conditions possibles, il est nécessaire de creuser un trou large et profond, d’au moins deux fois le volume de sa motte. 
  • - Puis ameublir le fond à l’aide d’une bêche et y déposer des cailloux ou bien des graviers, facilitant le drainage. 

3ème étape : taillage de l’extrémité des racines 

Le bout des plus grosses portions de racines doivent être taillées afin d’activer l’émission de nouvelles petites racines, qui permettront la reprise racinaires de l’arbre une fois en terre. Cette opération s’appelle “l’habillage”. 

4ème étape : praliner les racines 

Afin d’augmenter les chances d’enracinement de l’arbre, le renard noir nous conseille de passer par l’étape de pralinage des racines. 

Vous pouvez préparer ce mélange boueux avec de l’argile, de la bouse de vache et de l’eau. Mais il est aussi tout à fait possible de s’en procurer en jardinerie. Il suffit ensuite de tremper les racines dans le mélange en question. 

5ème étape : le tuteurage de l’arbre 

Il suffit d’enfoncer profondément et solidement un tuteur dans le trou de l’arbre avant qu’il soit installé pour aider à son bon développement. 

6ème étape : l’installation de l'arbre 

  • - Nous pouvons reprendre la terre mise de côté, la décompacter et la mélanger avec du terreau, de l’engrais organique et du compost. Cela créera alors un environnement favorable au développement de l’arbre 
  • - On dépose suffisamment de cette terre dans le fond du trou pour que la base du tronc de l'arbre soit au dessus du niveau du sol 
  • - Puis, en tenant l’arbre, il ne nous reste plus qu’à combler le reste. 
  • - Enfin, on fixe le tuteur au tronc à l’aide d’un lien qui n’abimera pas l’écorce de l’arbre 

7ème étape : l’arrosage du nouvel arrivant 

  • - On tasse légèrement la terre au pied de l’arbre de sorte à créer une cuvette d’arrosage. 
  • - On arrose très abondamment dès la première fois, même s’il pleut. 
  • - Lors des périodes de sécheresse, il est important d’arroser très régulièrement l’arbre afin qu’il ne se déshydrate pas, surtout les premières années.

8ème étape : le paillage du jeune arbre/arbuste

On paille généreusement l’arbre au niveau de la cuvette d’arrosage… Cela permet de réduire le développement de mauvaises herbes et maintenir le frais et l’humidité 

Et voilà ! Le tour est joué ! Les arbres et arbustes pourront alors prendre le temps de se développer au cours du printemps et s’acclimater au jardin. Ces différentes étapes et soins sont essentiels pour réussir la plantation d’un nouvel arrivant au jardin et s’assurer de sa bonne croissance dans l’avenir… 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de résoudre l'opération pour poster un commentaire *

Catégories

Inscription à la newsletter



metier-FR
metier-FR
metier-FR