Actualité

Article

Que faire au jardin d’ornement en février ?

Que faire au jardin d’ornement en février ?

Share Button

Février s’est installé, le froid est encore présent, mais les jours rallongent petit à petit… Les végétaux sont toujours en repos, mais plus pour longtemps ! Vous pouvez désormais renfiler votre paire de gants, vos bottes , et vous pencher sur les nouvelles plantations à effectuer. Au potager, cela reste calme jusqu’à début mars, mais au jardin d’ornement cela s’active, et on adore ça ! Que faire ? Quelles sont les priorités ? Blackfox vous dit tout sur les travaux de février au jardin d’ornement.

Focus sur les bulbes

L’une des premières choses à faire est de vérifier l’état de vos bulbes, laissés tout l’hiver au frais. Malheureusement, ceux qui sont abîmés, tâchés de moisissures ou bien flétris doivent être jetés…
La deuxième étape est la division des plantes bulbeuses, telles que les perce-neiges, dont la touffe est trop dense et vieillissante. Cela consiste donc à déterrer la motte d’une plante afin de la diviser en plusieurs morceaux. L’objectif de cette manipulation est de rajeunir votre plante et d’en produire de nouvelles, en replantant les nouveaux bulbes.
La troisième étape consiste à planter les plantes bulbeuses. Attention : le temps doit le permettre ! Privilégiez fin février pour fleurir votre jardin cet été.

Focus sur les fleurs

Première étape : Commencez par nettoyer vos massifs floraux et leur apporter de l’engrais biologique complet ou bien du compost.
Deuxième étape : Prenez le temps de griffer le sol ce qui favorisera le développement des futurs semis et plantations. Les résidus de plantes secs peuvent être jetés au compost.
Troisième étape : Nettoyez vos caisses à semis, elles vont bientôt vous être d’une grande utilité ! La bonne nouvelle du jour : vous pouvez d’ores et déjà débuter la plantation des bisannuelles, telles que les primevères, les pensées, les roses trémières, ou les myosotis par exemple.

Focus sur les arbres et arbustes

C’est le dernier moment pour planter vos arbres et arbustes à racines nues !
Première étape : Entretenez vos plantes grimpantes. En effet, n’hésitez pas à installer des treillages, car les plantes grimpantes ont besoin d’un support pour évoluer… Leurs tiges ne sont pas assez rigides pour supporter leur poids. Si vous avez la chance d’avoir un rosier grimpant au jardin, il peut être bénéfique d’arquer les tiges, favorisant alors l’apparition de nouvelles pousses.
N’oublions pas de supprimer le gui, réel parasite pour vos arbres, et plus particulièrement les pommiers ou bien les peupliers. Nous ne vous souhaitons pas de voir apparaître du gui dans vos arbres, car il est synonyme de mauvaise santé… Le gui est un parasite qui épuise les arbres, alors dès son apparition, éliminez-le ! Il vous suffit de le couper au ras de la branche.
Deuxième étape : À vos marques, prêt, plantez ! Le mois de février est propice à la plantation des arbres et arbustes à racines nues.Découvrez comment les planter. Mais aussi, et surtout, plantons les grimpantes ! On compte parmi elles, le chèvrefeuille, la glycine, la clématite, la vigne vierge, ou bien les rosiers grimpants. L’installation d’un treillage préconisé précédemment prendra alors tout son sens. Enfin, parce que l’on adore diversifier notre jardin, n’hésitez pas à replanter les primevères ou azalées offertes à l’occasion des fêtes de Noël. Elles demandent seulement un coin ombragé de votre jardin et un sol drainé.
Troisième étape : Taillez les arbres de votre jardin pour les préparer au printemps. L’objectif est surtout de supprimer les branches mortes et malades… Les arbustes à floraison estivale, comme l’hortensia par exemple, doivent être sévèrement taillés. En ce qui concerne les arbustes à la floraison hivernale, taillez-les dès que leur floraison se termine, à la fin du mois de février pour les plus longs…

La pelouse

Première étape : Passons à la scarification de la pelouse ! La fin de l’hiver approche et l’odeur du printemps se fait sentir. Rien de plus agréable que de profiter d’une pelouse en bon état pour le retour des beaux jours, n’est-ce pas ? La scarification de votre pelouse aura pour effet d’aérer le sol, mais aussi de le libérer de la mousse et des débris végétaux qui se sont entremêlés, formant souvent une couche impénétrable à la surface du sol. Ainsi, le sol s’alimentera beaucoup plus facilement en eau, en air et en nutriments.

Deuxième étape : le terreautage de la pelouse. Cette manipulation consiste à apporter à la pelouse du terreau ou compost bien décomposé, en fine couche, étalé de manière homogène. Prévoyez environ 5 à 10 litres de terreau ou de compost par m2. La couche qui recouvre la pelouse ne doit pas être supérieure à 1cm, pour ne pas l’étouffer. Après cela, votre gazon retrouvera une belle couleur verte, signe de bonne santé !


La fin de l’hiver laisse apercevoir la belle saison, et le doux réveil des végétaux… Votre jardin a besoin de vous et de vos talents de jardinier ! Et entre nous, quel plaisir de pouvoir reprendre contact avec les espaces verts, n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de résoudre l'opération pour poster un commentaire *

Catégories

Inscription à la newsletter



facebook_ah2015
facebook_ah2015
facebook_ah2015