Actualité

Article

Zoom sur la glycine, à la floraison magique et odorante

Zoom sur la glycine, à la floraison magique et odorante

Share Button

Il est presque impossible de passer à côté d’elle sans la remarquer, ni même la sentir… La glycine est une plante aux fleurs violettes, roses ou blanches qui embellissent nos espaces verts, et laissent traîner une douce odeur de printemps ! C’est entre avril et juin qu’elle nous donne l’opportunité de profiter de ce beau spectacle, alors prenons le temps de la découvrir…

Qui est vraiment la glycine ?

La glycine est une plante grimpante issue de la famille des Fabacées, du genre Wisteria. C’est à partir du 19ème siècle que ces plantes grimpantes aux fleurs majestueuses apparaissent en France. Aujourd’hui, on compte une dizaine d’espèces de glycines, toutes originaires d’Asie et d’Amérique du Nord.
La glycine est fortement appréciée pour plusieurs raisons. Tout d’abord, parce que c’est une plante très rustique qui résiste aux températures allant jusqu’à -20 degrés. Elle s’adapte donc à toutes les régions françaises et demande seulement à profiter d’une exposition ensoleillée.
De plus, la glycine est une plante particulièrement généreuse en fleur… Elle offre des inflorescences en grappes qui pendent sur 30 ou 40 cm et qui forment alors des fleurs papilionacées de couleur violette, rose ou blanche. Ses feuilles atteignent jusqu’à 40 cm de long et arborent une forme de foliole ovale et pointue. Selon les espèces, la glycine ne fera pas la même taille...elle peut mesurer jusqu’à 30 mètres de haut. C’est une vraie plante ornementale pour habiller un mur, une pergola ou bien des grillages en offrant une parure de fleurs particulièrement odorantes.
Enfin, c’est aussi pour son parfum enivrant, puissant et floral, qu’il est très apprécié au jardin. La glycine sent d’ailleurs si bon que sa fragrance est utilisée dans la composition de nombreux parfums… Alors, ça donne envie d’en installer au jardin, n’est-ce-pas ?

Comment planter la glycine ?

Sachez que la glycine apprécie tous les sols, sauf les sols calcaires ! En règle générale, elle se plante à l’automne ou bien au printemps, lorsque les dernières gelées ont disparu.
Première étape : Prévoyez un support résistant sur lequel la plante pourra monter à sa guise, sans le tordre ou l’abîmer. Par exemple, si vous avez décidé de la faire courir sur un mur, fixez-y un fil de fer à une vingtaine de centimètres du mur afin que l’air circule correctement derrière les fleurs.
Deuxième étape : Creusez un trou faisant le double du diamètre du contenant de la plante. N’hésitez pas à y déposer une couche de sable pour drainer l’eau ainsi qu’une couche de compost du jardin.
Troisième étape : Vérifiez que la motte est suffisamment humide pour être mise sous terre. Si jamais elle vous paraît trop sèche, n’hésitez pas à la faire tremper quelques minutes dans l’eau.
Quatrième étape : Après avoir détaché la glycine de son conteneur, placez-la dans le trou creusé au préalable et plantez-la. Il vous suffit simplement de combler le trou avec de la terre et de tasser.
Cinquième étape : Afin que la plante soit correctement arrosée, optez pour l’aménagement d’une cuvette autour du pied et arrosez abondamment.
Sixième étape : Vous pouvez aider la glycine à se fixer sur le support que vous aurez choisi en palissant les rameaux existants.

Quels soins apporter à la glycine ?

La glycine est aussi appréciée des jardiniers pour sa facilité d’entretien… Elle ne demande pas beaucoup d’attention et s’adapte à toutes les régions. En temps normal, la glycine nécessite un arrosage modéré, 4 fois par mois lorsqu’il fait chaud. Mais en période de forte chaleur, n’hésitez pas à l’arroser tous les 5 jours pour qu’elle reste en bon état.
Et lorsque vous aurez l’occasion de flâner au jardin, arrêtez-vous sur votre glycine pour lui supprimer ses fleurs fanées…ses graines sont toxiques, il est donc bon de lui retirer.
Si vous souhaitez obtenir une floraison abondante et luxuriante, il est inutile d’amender votre terre… En effet, cela risque de développer le feuillage de la glycine au détriment de ses fleurs.
Pour terminer, votre glycine demande plusieurs petites tailles de saison durant l’année. Tout dépend du but recherché…

  • -Taille pour stimuler la floraison : en hiver, hors périodes de gel, prenez le temps de tailler les pousses latérales qui ont déjà été raccourcies en été, en laissant environ 10 cm de tige (équivalent de 2 yeux).
  • -Taille pour favoriser la multiplication des boutons : Au mois de mars, pour le retour des beaux jours, raccourcissez les nouvelles pousses ce qui permettra la multiplication des boutons floraux.
  • -Taille après la floraison : Pour contrôler l’expansion de la glycine, taillez à 5 ou 6 yeux.
  • -Taille en arbre : Si vous souhaitez transformer votre glycine en arbre, soyez patient car cela prendra quelques années…mais le résultat n’en sera que plus beau. Les premières années, laissez-donc les tiges vagabonder sur le sol. Lorsqu’elles sont suffisamment développées, enroulez-les toutes dans le même sens autour d’un piquet de 2m50, pour obtenir un tronc. Lorsque le tronc est monté, taillez les branches et détachez les feuilles qui se trouvent à la base. Puis, laissez la plante se développer… Il peut être nécessaire de couper 2 à 3 yeux pour éviter un affaissement.


    Que vous optiez pour une glycine de Chine, aux fleurs bleus-violettes ou blanches et au parfum intense, ou bien pour une glycine du Japon, aux coloris bleus-violets, roses, blancs ou mauves et au parfum léger, vous ne serez pas déçu… Ses généreuses grappes de fleurs odorantes sont inégalables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de résoudre l'opération pour poster un commentaire *

Catégories

Inscription à la newsletter



facebook_ah2015
facebook_ah2015
facebook_ah2015