Actualité

Article

Zoom sur le camélia, l’arbuste aux remarquables fleurs

Zoom sur le camélia, l’arbuste aux remarquables fleurs

Share Button

On le connaît pour ses magnifiques fleurs et sa grande rusticité… Le camélia est un arbuste que l’on peut voir fleurir dès le mois d’octobre… Et si on s’y intéressait de plus près ? L’occasion de découvrir sa riche histoire, d’apprendre à le cultiver au jardin et en prendre soin toute l’année. 

Mais qui est le Camélia ? 

Le camélia est un arbuste qui mesure entre 2 à 4 mètres, au feuillage persistant et à la floraison hivernale. Il tire directement ses origines d’Asie et plus précisément du Japon et de la Chine, où les fleurs de Camélia sont considérées comme précieuses et sacrées depuis des millénaires. Elles sont utilisées pour faire de l’huile ou encore du thé… 

C’est au 16ème siècle que la fleur de camélia apparue en Europe, et au Portugal plus exactement. On considère que c’est vers la fin du 18ème siècle que le camélia japonica se fera connaître en France, grâce au célèbre Botaniste anglais : Robert Fortune. Puis, Ferdinand Favre, homme politique français, introduit les premières graines de camélias à Nantes, en 1806. Son objectif était d’acclimater le camélia à l’Ouest de la France pour permettre sa culture en extérieur. L’histoire raconte qu’il réussit alors cet exploit après des centaines de semis successifs, durant 30 ans. Il possédait sur sa propriété, à Saint Sébastien Sur Loire, plus de 7000 pieds de camélia… Aujourd’hui, de nombreux asiatiques connaissent Nantes et son label “Jardin d’excellence mondiale” pour sa collection de camélias ! Ce sont plus de 1200 variétés de camélias présentes à Nantes, et répartis sur 5 sites différents… Et en 2016, le Jardin des Plantes reçu donc le label “Jardin d’excellence mondiale”. Un privilège quand on sait que seulement 45 parcs et jardins dans le monde le possèdent… 

Comment planter le camélia ? 

Il est bon de savoir que les camélias apprécient particulièrement les sols acides. Pas de panique si votre terre n’est pas acide ! Il est tout à fait possible de créer un substrat adapté… 

Le camélia se plante à l’abri du vent et hors des périodes de fortes chaleurs ou bien de gelées, donc entre octobre et avril, mais on privilégiera plus particulièrement une plantation automnale, permettant un meilleur enracinement de la plante. 

Le camélia à la floraison automnale, dit camélia Sasanqua, sont à planter au printemps à un emplacement moyennement ensoleillé. Les fleurs apparaîtront alors de septembre à décembre. Le camélia Japonica fleurira quant à lui de février à mai, et doit donc être planté en automne, au mois d’octobre de préférence. On lui privilégiera une exposition ombragée voir moyennement ombragée. 

Le matériel nécessaire :

Etape 1 : Préparer le terrain et un mélange adapté au camélia. 

  • - Creuser un trou du double du volume de la motte du camélia. 
  • - Plonger la motte dans un seau d’eau et attendre qu’il n’y ai plus de bulles qui remontent. 
  • - Préparer un mélange homogène de ⅔  de terre de bruyère et ⅓ de terre issue du trou effectué dans le jardin. 

Etape 3 :  Placer le camélia dans le trou prévu à cet effet 

  • - Placer la motte du camélia dans le trou et combler le tout avec le mélange de terreau fait au préalable. 
  • - Il est conseillé d’appuyer autour de la tige du camélia assez régulièrement pour éviter la création de poches d’air. 

Etape 4 : L’aménagement d’une cuvette 

  • - Avec le surplus de terre, créer une cuvette sur le camélia et arroser généreusement. L’objectif de cette cuvette est de retenir l’eau en attendant que le sol se tasse. 

Etape 5 : L’arrosage 

Si la camélia est planté en été, il est important de garder son sol humide afin qu’il se développe correctement. 

Quels gestes pour entretenir le camélia ?

Comme expliqué précédemment, le camélia est une plante qui aime l’humidité… Si vous ne vivez pas dans une région où il pleut régulièrement, il est conseillé de l’arroser régulièrement, surtout en été. Vous pouvez par exemple opter pour un arrosage goutte à goutte pour répondre aux besoins de la plante... De plus, le paillage limitera aussi l’évaporation… 

Si votre camélia se trouve en pot, il aura besoin d’une protection cet hiver... Car il a les racines frileuses ! Pour cela, on privilégie d’entourer le pot d’une bâche à bulles. 

A l’inverse, si votre camélia est en terre, les deux premières années nous préconisons de recouvrir ses racines d’une paillis d'écorces de pins. Enfin, malgré sa grande rusticité, le camélia ne supporte pas la neige sur ses feuilles… Ayez donc le réflexe de secouer ses feuilles ou tout simplement de le recouvrir d’un voil d’hivernage. Et le tour est joué ! 

Vous êtes désormais fin prêt à accueillir un camélia au jardin en pot ou en terre… Il peut encore être temps de le planter, si les premières gelées n’ont toujours pas pointé le bout de leur nez, dans votre région… Sinon, le retour du printemps sera l'occasion de faire une place à un camélia au jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de résoudre l'opération pour poster un commentaire *

Catégories

Inscription à la newsletter



facebook_ah2015
facebook_ah2015
facebook_ah2015