Actualité

Article

Zoom sur les rosiers, arbustes du printemps

Zoom sur les rosiers, arbustes du printemps !

Share Button

Symbole de l’amour, du romantisme, de la beauté… La rose est une fleur issue du rosier. Cette plante rustique survie à l’hiver si son pied est correctement protégé, et c’est seulement au printemps qu’elle se réveille doucement pour laisser sortir ses douces fleurs… La période actuelle est donc propice à découvrir le rosier, son histoire et son entretien.

Qui est vraiment la rose ?

La rose est une fleur issue du rosier. Son nom latin est « Rosa », de la famille des Rosacées. Originaire d’Asie, le rosier est un arbuste qui a besoin de soleil pour se développer, ce qui explique qu’il fleurisse au printemps et en été. Rouge, rose, blanche, jaune… la rose éclot sous différentes couleurs et sous différentes formes selon les variétés. Elle dégage une odeur douce et voluptueuse, réutilisée dans le domaine culinaire ou en parfumerie par exemple. Aujourd’hui, c’est l’une des fleurs les plus cultivées et vendues au monde, rien que ça !
De nombreuses légendes construisent l’histoire de la rose… De l’Egypte, à l’Italie, en passant par le moyen Orient, la Grèce, ou bien la France… La rose a toujours été appréciée. La mythologie Romaine associe la rose rouge à la déesse de l’amour : Vénus. L’histoire raconte qu’au cours d’une partie de chasse, Adonis, amant de Vénus, se blesse mortellement. C’est en essayant de lui porter secours que Vénus se fera piquer par les épines d’un rosier. C’est le sang de Vénus coulant sur les roses qui fait alors naître la rose rouge…

Comment planter un rosier ?

Idéalement, la plantation d’un rosier (à racines nues) se fait en automne afin de favoriser l’enracinement. Elle peut aussi se faire au printemps, mais la plante doit impérativement se trouver en pot ou en conteneur. Il est indispensable de lui trouver une place privilégiée au soleil ! De plus, préférez une terre drainée, riche et légère.

  • Première étape : Prenez le soin de creuser un trou d’environ 50 cm de large et 40 cm de profondeur, cela a une incidence sur le développement des racines. N’hésitez pas à y déposer du compost et/ou du fumier pour faciliter l’enracinement.

  • Deuxième étape : Avec vos doigts, séparez les racines du rosier les unes des autres. Puis, trempez la motte dans de l’eau afin de ré-humidifier les racines.

  • Troisième étape : Placez la motte au fond du trou en étalant les racines.

  • Quatrième étape : Recouvrez le rosier d’un mélange de terre et de compost. Arrosez de manière abondante et tassez la terre. Le tour est joué !
  • Les étapes de plantations correspondent au rosier en conteneur. Si vous optez pour un rosier à racines nues, suivez les mêmes étapes, mais :

  • •Ne trempez pas la motte dans l’eau
  • •Coupez les racines du rosier dans l’objectif de laisser au moins 20 cm de longueur
  • •Enduisez les racines de pralin. Découvrez ici comment le fabriquer.
  • Comment prendre soin de ses rosiers ?

      Les rosiers ont besoin d’engrais pour se développer correctement et gagner en robustesse. Au printemps et à l’été, n’hésitez donc pas à les bichonner ! Nous privilégions les engrais naturels, tels que le marc de café ou bien le fumier de cheval.
      Soignez aussi l’arrosage de votre rosier, au printemps et à l’été. En règle générale, les rosiers se contentent de la pluie et la rosée du matin lorsqu’il ne fait pas chaud. Cependant, en période de forte chaleur, il est nécessaire de les arroser copieusement, au niveau des racines, tôt le matin ou bien tard le soir. Cela évitera que l’eau s’évapore ou brûle les feuilles mouillées, à cause de la réverbération. En conséquence, le rosier ne doit pas beaucoup être arrosé, hormis en période de forte chaleur, afin de l’habituer à puiser l’eau dans le sol.
      Enfin, n’oubliez pas de tailler votre rosier adoré… Pour ne pas vous blessez avec les épines, munissez-vous d’une paire de gants adapté à la taille des abustres épineux. Cela permet alors d’éviter un dégarnissement de la base de la plante. Débutez la taille fin février-début mars, lorsque les gelées sont passées. Supprimez 2/3 à ¾ de la longueur des branches. Cependant, laissez au moins 2 bourgeons sur les rameaux faibles et 5 bourgeons sur les plus vigoureux du rosier. rajouter à un moment dans le texte de se munir de gant adapté à la taille Après la première floraison, n’hésitez pas à retailler les rosiers à 1/3 de leur hauteur pour favoriser l’apparition d’autres roses.
      Voici un exemple sur le schéma ci-contre :

      Taille des rosiers

      Le rosier n’a désormais plus de secret pour vous… Laissez-vous tenter par cet arbuste aux fleurs emblématiques, belles à regarder, agréables à sentir et douces à offrir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de résoudre l'opération pour poster un commentaire *

Catégories

Inscription à la newsletter



facebook_ah2015
facebook_ah2015
facebook_ah2015